Biographie :

Nathalie-Iliesco_600Nathalie Iliesco a monté les marches du podium à sa toute première épreuve internationale quand elle a remporté la médaille d’argent à l’Omnium des Pays-Bas en 2013. Cette même année a été pleine de rebondissements pour Nathalie qui a fait ses débuts aux Championnats du monde de taekwondo, où elle a terminé parmi les 16 premières, et a participé à sa première épreuve de Grand Prix à Manchester. En 2014, elle a décroché sa première médaille d’or sur la scène internationale à l’Omnium mexicain et a ajouté par la suite des médailles d’argent aux Championnats du Commonwealth et à l’Omnium panaméricain. Elle a commencé l’année 2015 avec une médaille d’argent à l’Omnium canadien avant sa deuxième participation aux Championnats du monde.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Famille : Ses parents s’appellent Serge Iliesco et Nadia Parker. Son frère aîné Christopher fait aussi partie de l’équipe canadienne de taekwondo pour les Jeux panaméricains de 2015 à Toronto. Débuts : Elle s’est initiée au taekwondo à l’âge de 4 ans. Son père a toujours aimé les arts martiaux, lui qui détient aussi une ceinture noire en judo et en taekwondo. Après l’initiation de son frère au taekwondo, elle voulait faire comme lui et a décidé d’essayer le sport. Autres intérêts : Elle fait ses études en urbanisme à l’UQAM. Elle aime pratiquer le yoga chaud, dessiner, faire de la photographie, nager, faire des randonnées pédestres et voyager. Elle travaille à temps partiel dans une garderie. De tout et de rien : On la surnomme Nat. Elle s’inspire de Roxane Forget qui a décroché une médaille d’argent aux Championnats du monde de 1997, prouvant du coup que les femmes pouvaient être, elles aussi, de grandes combattantes. Elle se procure toujours des barres Vector au chocolat pour la journée de compétition. Elle voyage toujours avec son carnet de notes. Elle collectionne de la monnaie et des porte-clés de ses voyages. Sa devise : « Quand on veut, on peut! »

PALMARÈS INTERNATIONAL

ChM WTF : 2015 – 16es de finales (73 kg); 2013 – 8es de finales (67 kg)