Biographie :

Ancien spécialiste du 800 m et du 1500 m, Luc Bruchet est passé à la course de fond il n’y a pas si longtemps. Un des hauts faits de sa carrière jusqu’à maintenant : courir la finale du 5000 m devant 40 000 personnes aux Universiades d’été 2013 à Kazan, en Russie. À peine quelques années plus tôt, il avait songé à abandonner le sport. À ses premières années à l’Université de la Colombie-Britannique, il a dû composer avec des blessures, notamment des fractures de stress et un déchirement musculaire à la hanche qui l’ont obligé à rater la saison universitaire au complet à sa deuxième année. Mais il est revenu en force en remportant le 1500 m et en terminant 5e du 5000 m des Championnats North American Intercollegiate Athletics (NAIA) 2012-2013. Cette même saison, il a terminé au 3e rang aux Championnats de cross-country NAIA avant de se rendre aux Championnats du monde de cross-country de l’IAAF. En 2014, il a terminé 2e au 5000 m des Championnats canadiens après avoir terminé 4e en 2013. La 3e position de Luc au 5000 m lors des Championnats canadiens lui a mérité une place au sein de l’équipe des Jeux panaméricains. Il y a vécu un autre moment marquant de sa carrière lorsqu’il a mené un tour complet pendant les derniers 1000 m. Il a terminé cette course en 8e place. Le 12 juin 2016, il a amélioré sa marque au 5000 m de cinq secondes, enregistrant un temps de 13:24.10 et atteignant ainsi le standard olympique.

À propos de l’athlète…

Famille : Il est le fils de David Bruchet et Alison Miller Bruchet. Son frère cadet, Jake, fait aussi de la piste. Débuts : Il pratiquait tous les sports quand il était jeune, mais c’est la course qu’il aimait le plus, suivie de près par le baseball et le basketball. Il a commencé à se concentrer sur la course au secondaire. Au-delà de l’athlétisme : Il travaille dans une boutique spécialisée pour les coureurs. Il a obtenu un diplôme en kinésiologie de l’Université de la Colombie-Britannique en 2014.