Biographie :

Seulement quelques années après avoir fait ses débuts en cyclisme sur piste, Lauriane Genest s’est établie comme l’une des meilleures sprinteuses sur la planète. Après avoir participé en tant que junior aux Championnats canadiens de 2016, elle a remporté l’année suivante les titres nationaux élites au contre-la-montre sur 500 mètres et au sprint par équipes, en plus de mettre la main sur des médailles d’argent au sprint et au keirin.

Elle s’est jointe à l’équipe nationale en 2018. Sa première compétition internationale a été les Jeux du Commonwealth à Gold Coast, en Australie. Elle a terminé quatrième au sprint, mais cette participation à la finale dans le Vélodrome Anna Meares, nommé en l’honneur de son idole, est selon elle le moment fort de sa courte carrière. Elle a ensuite remporté l’argent au keirin et le bronze au sprint aux Championnats panaméricains de 2018.

Genest a fait ses débuts en Coupe du monde de l’UCI au vélodrome où elle s’entraîne, à Milton en Ontario, en octobre 2018. Elle a participé à ses premiers Championnats du monde de l’UCI plus tard cette saison-là. Elle était alors la seule Canadienne à disputer les épreuves de sprint. En septembre 2019, Genest a remporté deux médailles aux Championnats panaméricains, mettant la main sur le titre en keirin ainsi que celui sur le sprint par équipes, aux côtés de Kelsey Mitchell.

Le keirin est devenu l’épreuve individuelle dans laquelle Genest performe le mieux. Après avoir remporté le titre national en 2019, c’est dans cette compétition qu’elle a obtenu sa première médaille en Coupe du monde, empochant l’argent à l’étape de Cambridge, en Nouvelle-Zélande, en décembre 2019. Un mois plus tard, Mitchell et elle ont mis la main sur l’or dans le sprint par équipes de l’étape de Milton du circuit de la Coupe du monde.

À PROPOS DE LAURIANE

Débuts : A commencé le cyclisme sur route à 16 ans, avant de faire la transition vers la piste un an plus tard, parce qu’elle aime la vitesse pure et la puissance… Rêve de représenter le Canada dans un sport depuis l’âge de cinq ans…

Autres intérêts : Elle appuie l’organisme Fast and Female… Aime le camping, l’escalade, passer du temps à la plage et faire du vélo sur route pendant la saison morte…

De tout et de rien : Aimerait un jour recevoir une invitation pour faire du keirin professionnel au Japon, où les spectateurs parient sur le sport, un peu comme dans les courses de chevaux… Porte un collier que lui ont donné les membres de sa famille, alors elle a toujours l’impression qu’ils sont près d’elle et qu’ils la protègent… Est inspirée par la cycliste olympique australienne Anna Meares, l’athlète féminine la plus décorée en cyclisme sur piste, qu’elle a rencontrée aux Jeux du Commonwealth en 2018… Sa devise favorite : « Vite fait, bien fait » (Easy Peezy lemon squeezy)…