Biographie :

Deux ans après son premier tour de piste dans un vélodrome, Kelsey Mitchell est devenue détentrice de record du monde, championne des Jeux panaméricains et médaillée sur le circuit de la Coupe du monde en cyclisme sur piste.

Après avoir terminé ses études à l’Université de l’Alberta en 2016, Mitchell n’était pas certaine de ce que l’avenir lui réservait. Elle a toujours été forte et puissante, mais ne démontrait pas de grandes aptitudes techniques dans les sports qu’elle a pratiqués. Entretenant toujours un rêve olympique, elle a participé à une rencontre du Camp des recrues RBC en août 2017 ou elle a dépassé la norme pour le cyclisme sur piste à l’épreuve du vélo stationnaire. Elle a participé à d’autres tests et quelques mois plus tard, elle a été recrutée par Cyclisme Canada.

Après quelques mois à s’habituer à monter à vélo, elle a passé le mois de mai 2018 à s’entraîner avec l’équipe nationale de cyclisme sur piste. Environ un an après avoir participé au Camp des recrues RBC, elle est devenue une triple médaillée des championnats canadiens de 2018, notamment en décrochant le titre national au sprint.

Après avoir démarré son parcours sur le circuit de la Coupe du monde en janvier 0291, Mitchell a participé aux Jeux panaméricains de Lima en 2019 ou elle a remporté la médaille d’or au sprint et la médaille d’argent au sprint par équipes. En septembre 2019, elle a décroché trois médailles aux Championnats panaméricains, ou sa performance a été marquée par un nouveau record du monde au sprint 200 m avec départ lance. AU cours de la saison 2019-2020 de la Coupe du monde, Mitchell a remporté quatre médailles, notamment deux d’argent et une de bronze au sprint et une d’or au sprint par équipes avec Lauriane Genest. À sa première apparition aux Championnats du monde de l’UCI, elle a impressionné en prenant le quatrième rang au sprint face à des rivales d’expérience.

À PROPOS DE KELSEY

Débuts :  A commencé le cyclisme sur route à 16 ans, avant de faire la transition vers la piste un an plus tard, parce qu’elle aime la vitesse pure et la puissance…

Autres intérêts : A terminé ses études à l’Université de l’Alberta en 2016…

De tout et de rien : Inspirée par la mentalité et l’éthique de travail de Georgia Simmerling, une autre athlète qui a fait un changement de sport tardif vers le cyclisme sur piste …