Biographie :

Ayant joué son premier match au niveau international senior en juin 2013, Holly Stewart en compte maintenant plus de 90. Elle a endossé l’uniforme de l’équipe canadienne junior à l’occasion de la Coupe du monde junior 2013 de la FIH ainsi qu’au Championnat panaméricain junior 2012, où le Canada a gagné la médaille d’argent. Holly a fait ses débuts en compétition multisport internationale aux Jeux du Commonwealth de 2014. En 2015, Holly a fait partie de l’équipe canadienne qui a remporté la médaille de bronze aux Jeux panaméricains, un premier podium canadien dans cette épreuve depuis les Jeux de 1999.  Quand elle étudiait à l’Université du Maine, elle a connu l’une des meilleures saisons recrues de l’histoire de l’école, ce qui lui a valu la nomination de recrue de l’année de l’Association America East et une sélection au sein de la deuxième équipe des étoiles de l’Association America East. Comme joueuse de troisième année, Holly a terminé au deuxième rang du classement de son équipe, avec 12 buts et six mentions d’aide, en plus d’être nommée au sein de la première équipe des étoiles de l’Association America East.

À PROPOS DE HOLLY

Débuts : Elle a commencé à jouer au hockey sur gazon à l’âge de sept ans… Elle a trouvé le milieu du hockey sur gazon plus amusant et moins politisé que le milieu du soccer… Autres intérêts : Elle aime participer à des blogues de musique, aller à des concerts, faire du ski, nager et jouer au soccer… Elle travaille comme réceptionniste à une clinique de physiothérapie… En 2014, elle a obtenu son baccalauréat en sciences de l’Université du Maine… De tout et de rien : On la surnomme Holl-Dawg et Hollstar… Son modèle de comportement est Clara Hughes, car elle a participé aux Jeux olympiques d’été et d’hiver, sans oublier de mentionner la campagne qu’elle a lancée pour sensibiliser les gens à la santé mentale… Elle a une paire de bas (laids) porte-bonheur… Elle danse toujours dans le vestiaire avant un match… Elle aime faire le ménage le jour du match afin de mieux gérer sa nervosité… Sa devise : « Ce n’est pas tant la droiture de la porte ni l’ampleur des sanctions imposées qui importent, je suis maître de mon sort et capitaine de mon âme »…