Biographie :

Erik Guay est le skieur alpin canadien le plus décoré. Aux Championnats du monde FIS en 2017, il a été couronné champion du superG. Il a partagé le podium avec son coéquipier Manuel Osborne-Paradis, médaillé de bronze. À la suite de cet exploit, Erik a remporté la médaille d’argent de la descente. Il est le premier Canadien (chez les hommes) à remporter plusieurs médailles à une même édition des Mondiaux de ski alpin. À 35 ans, il est devenu le champion du monde de ski alpin le plus âgé. Il est aussi le quatrième homme seulement à remporter les titres des deux épreuves de vitesse. Il avait obtenu l’or en descente en 2011.

Erik a aussi grimpé sur les podiums de la Coupe du monde à deux reprises lors de la saison 20162017, portant son total en carrière à 25 podiums, dont cinq victoires. En décembre 2013, il avait battu le record canadien de 20 podiums, détenu par le « Crazy Canuck » Steve Podborski. La collection de trophées d’Erik comprend un globe de cristal, le premier en 28 ans pour un skieur canadien. Il avait remporté le titre au classement général du superG lors de la saison 20092010 après avoir remporté les deux dernières courses du circuit de la Coupe du monde de la saison. La seule récompense qui manque à la récolte d’Erik est une médaille olympique, même s’il s’en est fallu de peu à plusieurs reprises pour qu’il en obtienne une. À Turin 2006, il a terminé 4 e au superG et a raté la médaille de bronze par un dixième de seconde, même s’il s’était blessé au genou et qu’il a été incapable de participer à la descente.

Quatre ans plus tard, à Vancouver 2010, il a inscrit la 5 e place en descente et en superG. Le résultat en superG a été particulièrement crève-cœur, car Erik n’a terminé qu’à trois centièmes de seconde de la médaille de bronze et à six centièmes de seconde de la médaille d’argent. Il a aussi été du top 10 de l’épreuve de descente à Sotchi 2014. Au cours de sa carrière, Erik a dû subir six chirurgies aux genoux. Il a raté la saison 20142015 après sa plus récente intervention en juin 2014. La seule participation préolympique d’Erik à la Coupe du monde au cours de la saison 20172018 a eu lieu à Val Gardena à la mi-décembre, après quoi on a découvert qu’il avait une déchirure à l’annulus au niveau de la vertèbre L4.

À propos d’Erik

Débuts : Il a commencé à skier dès qu’il a pu marcher. Il a participé à sa première course à l’âge de 5 ans. Il a commencé à s’entraîner sérieusement avec son père lorsqu’il avait 12 ans. Il dit que c’est son père qui lui a montré tout ce qu’il sait.

Au-delà du ski alpin : Il aime la course automobile, particulièrement la Formule 1, et il assiste régulièrement au Grand Prix de Montréal. En raison de son association avec Red Bull, il a eu la chance de rencontrer Sebastien Vettel et Mark Webber. Il dénote des similarités entre la course automobile et la descente, notamment la vitesse, l’anticipation et le rafistolage d’équipement. Il détient son permis de pilote d’avion et une certification pour hydravion.