Biographie :

Edward Archibald a remporté la première – et la seule jusqu’à maintenant – médaille olympique du Canada en saut à la perche.

À ses débuts olympiques aux Jeux olympiques intercalaires d’Athènes en 1906, la confiance d’Edward Archibald s’est effritée lorsque sa perche a disparu dans le train pendant son trajet depuis l’Italie et que sa perche de remplacement s’est brisée et qu’elle a failli l’empaler. Même s’il a atteint près de 3,65 m (12 pi) à l’entraînement avec sa propre perche, il n’est jamais venu près de refaire ce saut à Athènes en 1906 avec des perches qu’il ne connaissait pas et il a fini à égalité en 10e place avec un saut de 2,750 m.

Au pentathlon, qui s’est décidé par les points de classement, Archibald était septième après quatre épreuves et il ne s’est pas qualifié parmi les six athlètes qui ont accédé à la finale. Aux Jeux de Londres en 1908, Archibald était capitaine de l’équipe canadienne et il a porté le drapeau canadien dans le stade à l’occasion du tout premier Défilé des Nations, qui allait, bien sûr, devenir une tradition. Il a obtenu sa rédemption et a réalisé un saut de 3,58 m (11 pieds 9 pouces) pour remporter la médaille de bronze du saut à la perche, à égalité avec deux autres athlètes.

Le premier résultat majeur d’Archibald en saut à la perche a eu lieu quand il était étudiant à l’Université de Toronto en 1905, établissant un record universitaire grâce à son saut de 3,10 m (10 pieds 2¼ pouces), puis il a établi le record du monde à 3,79 m (12 pieds 5½ pouces). Champion canadien du saut à la perche en 1906, Archibald a obtenu son diplôme de l’Université de Toronto en 1907 et a représenté le club YMCA de Toronto West End, remportant les titres canadien, britannique, et de l’Union athlétique amateur du saut à la perche en 1908. Athlète complet, Archibald a aussi établi le record canadien du lancer du poids de 11,68 m (38 pi 4 po) et a fait de la compétition en gymnastique.

Au cours de la Première Guerre mondiale, Archibald a servi comme directeur du loisir, des sports et du travail social au sein de l’Armée canadienne en France, offrant des activités aux soldats. Après la guerre, il a travaillé comme directeur des sports au Ottawa Journal et est resté actif toute sa vie dans le monde du sport, devenant le premier président de l’Association de hockey du District d’Ottawa. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, Archibald a été membre du personnel de service militaire canadien du YMCA, en poste à Toronto et à Terre-Neuve. En 1924, il a mis sur pied le Camp Wanapitei, un camp d’été pour enfants et adolescents situé au lac Temagami à quatre heures de Sudbury, en Ontario.

En 2016, les médailles de sport et de guerre d’Archibald se sont retrouvées en vente sur eBay. Le Musée Chatham Kent a acheté sa médaille britannique de la Première Guerre mondiale, de même que sa médaille de participation aux Jeux d’Athènes en 1906 et sa médaille du lancer du marteau décrochée aux Essais olympiques canadiens de 1908.

En 1979, Archibald a été intronisé au Temple de la renommée olympique du Canada et en 2001 au Temple de la renommée des sports des Varsity Blues de l’Université de Toronto.