Biographie :

Doug Anakin a remporté l’or comme membre de la toute première équipe canadienne olympique de bobsleigh, aux Jeux d’Innsbruck en 1964. Il a participé à l’épreuve du bob à quatre avec Vic Emery, John Emery et Peter Kirby dans un sport qui était presque inconnu au Canada à l’époque. Le pays ne comptait pas de programme d’entraînement ni de piste glacée. Ils ont même payé leur propre voyage aux Jeux. Les quatre hommes étaient très éduqués (Anakin était professeur) et ont été surnommés le « traineau intellectuel » de la compétition. Ils n’avaient pratiquement aucune expérience en bobsleigh, mais à bord de Canada 1 et avec seulement quatre courses d’entraînement derrière la cravate à Innsbruck, Anakin et ses coéquipiers ont établi un record de piste à leur première de quatre courses et ils ont maintenu cette avance pendant toute la compétition olympique dans ce qui a été la plus grande surprise de l’histoire du bobsleigh.

En tant que négligée, l’équipe canadienne a surpris les dominants et très expérimentés européens, et ont battu les hôtes autrichiens pour l’or par une seconde. Ce fut probablement à l’époque la médaille d’or olympique canadienne la plus improbable de l’histoire. La performance canadienne a été si solide que les équipages entre la deuxième et la cinquième place n’étaient séparés que par à peine un dixième de seconde. Ce fut la seule médaille d’or du Canada à ces Jeux.

Anakin a aussi été un des premiers athlètes à représenter le Canada de luge sur la scène internationale. En 1964, aux Jeux d’Innsbruck, il a abandonné sa participation à la compétition de luge olympique après deux courses en raison de blessures mineures et de conflits d’horaire entre le bobsleigh et la luge.

Il a continué de représenter le Canada à l’international jusqu’en 1967, particulièrement aux Championnats nord-américains à Lake Placid, dans l’État de New York, et aux Championnats du monde à Cortina, en Italie. Une fois qu’il a pris sa retraite du sport, Anakin a joué un rôle moteur au sein du programme canadien de luge en se concentrant sur la promotion, en concevant des pistes de luge et même en dirigeant l’équipe canadienne olympique comme entraîneur aux Jeux de Sapporo en 1972.

Athlète complet, Anakin, qui a fait de la lutte à l’Université Queen’s, était aussi un skieur de talent et un alpiniste. Du haut de ses 5-pieds-7 et 150 lb, on le surnommait « Mickey Mouse » et le « nain olympique ».

Anakin a pris sa retraite après une carrière de 35 ans comme professeur d’éducation physique en 1990, il s’est installé en Colombie-Britannique et a été entraîneur au Collège John Abbott pendant 19 ans. C’est en raison de son engagement envers la communauté et de sa passion pour les activités extérieures et les sports que l’école a mis sur pied la « Bourse Doug Anakin pour les activités en plein air ». Pendant 46 ans, il a été propriétaire du magasin « Doug Anakin Sports Store » à Beaconsfield, au Québec, qui a fermé ses portes en 2009.

Anakin a fait son entrée au Temple de la renommée des sports de Chatham en 2006, au Panthéon des sports canadiens en 1964 et au Temple de la renommée olympique du Canada en 1971.