Biographie :

Belinda Trussell s’est mise sérieusement à l’équitation à l’âge de 10 ans lorsque sa famille a déménagé aux Philippines. En 1988, elle avait déjà remporté le Championnat canadien de dressage et pris le 9e rang de l’épreuve individuelle des Championnats nord-américains pour jeunes cavaliers. En 1994, Belinda a obtenu la citoyenneté canadienne et en 2002, elle était la benjamine de l’équipe canadienne de dressage des Jeux équestres mondiaux à Jerez, en Espagne. En 2003, elle a participé aux Championnats européens de dressage à Hickstead, en Angleterre, et aidé l’équipe canadienne de dressage à mettre la main sur son laissez-passer pour les Jeux de 2004 à Athènes où elle a monté Royan II. Belinda est retournée aux Jeux équestres mondiaux de la FEI en 2010 et 2014. Lors de ces derniers, elle a procuré au Canada son meilleur résultat individuel en terminant dans le top 25 sur Anton. Le succès d’Anton et Belinda ne s’est pas démenti pendant la saison 2015. Le duo a participé aux Jeux panaméricains de Toronto où il a aidé l’équipe de dressage à mettre la main sur la médaille d’argent de l’épreuve par équipes de dressage en réécrivant le record canadien du meilleur pointage moyen à l’occasion de grands Jeux. Il a également terminé au pied du podium de l’épreuve individuelle. Belinda n’a cessé de battre des records en 2016. Elle a commencé la saison au prestigieux Adequan Global Dressage Festival à Wellington, en Floride, où elle a décroché la victoire et réussi le record canadien du meilleur pointage lors d’un Grand Prix Special avec 75,529 %.

À propos de l’athlète…

Famille : Son mari Mark et elle ont deux enfants, Matthew et Sophie. Débuts : Les chevaux ont commencé à l’intéresser à l’âge de 6 ans, alors qu’elle habitait Atlanta, parce qu’il y avait une petite ferme dans son quartier. Elle adorait monter et brosser Pixie, le cheval d’une amie. Au-delà des sports équestres : Elle est titulaire d’un baccalauréat ès arts en commerce de l’Université de Toronto. Elle a étudié l’art culinaire au collège George Brown. Elle voulait devenir chef jusqu’à ce qu’elle réalise qu’elle déteste cuisiner. Elle a passé son enfance dans des endroits exotiques comme l’Indonésie, Singapour, Hong Kong et les Philippines. Elle est propriétaire et directrice d’Oakcrest Farms, une prestigieuse écurie de dressage où elle est entraîneure d’une clientèle très variée.