Biographie :

En sa dernière année de compétition au niveau collégial, Anicka Newell savait qu’elle n’en avait pas terminé avec le saut à la perche. Après avoir consulté sa famille et ses entraîneurs, elle a décidé d’essayer de se qualifier pour Équipe Canada. Malgré le fait qu’elle a grandi aux États-Unis, le Canada a toujours été pour elle un deuxième chez soi, surtout du fait que sa grand-mère vit à Saskatoon. En 2015, elle a remporté le titre de saut à la perche de la compétition Sun Belt Conference pour une deuxième année de suite et a établi le record de la conférence à 4,28 m. Après avoir obtenu un record personnel à 4,45 m en mai 2016, Anicka a obtenu un résultat de 4,67 m à la compétition de saut à la perche de Port Aransas, et ce, en juin 2016. Il s’agit du saut le plus haut pour une femme canadienne.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents se nomment Tim Newell et Marina Peters-Newell. Elle a un frère cadet nommé Alex. Débuts : Elle a commencé à faire du saut à la perche à l’âge de 16 ans après que son entraîneur du secondaire le lui a fait essayer et qu’elle se soit révélée assez talentueuse. Au-delà de l’athlétisme : Elle aime faire la cuisine et la pâtisserie, mais aussi passer tout son temps, dans la mesure du possible, avec son caniche jouet qui s’appelle Lola. Pendant la saison morte, elle aime faire de la planche nautique et faire des activités aventureuses comme le saut de falaises. En 2016, elle a obtenu son diplôme de l’université Texas State avec majeure en science du sport et de l’exercice. Ses cheveux doivent être tressés pour les compétitions, ce qui lui donne le sentiment qu’elle se prépare pour une bataille. Devise favorite : Les murs que vous construisez autour de vous sont les seuls qui vous confinent.