Biographie :

À l’âge de 11 ans, Andrew Schnell admirait le mur des champions de son club quand son entraîneur est apparu derrière lui en lui disant que s’il travaillait assez fort, il pourrait lui aussi avoir sa photo sur le mur. Depuis cet instant, il rêve de représenter le Canada en compétition.

Andrew a remporté la médaille d’argent de l’épreuve par équipe des Jeux panaméricains de 2011 et des Championnats panaméricains de 2014 ainsi qu’une médaille de bronze des Championnats du monde par équipes juniors de 2010. Jouant avec son frère aîné Graeme, Andrew a remporté l’argent en double et l’or par équipe aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto.

Schnell a remporté des titres en simple de l’Open national du Canada de 2016 et de 2018. Il a précédemment remporté deux titres de champion masculin de la catégorie ouverte aux Championnats universitaires et collégiaux canadiens de squash de 2014 et 2015.

Aux Jeux de Lima 2019, Schnell a remporté le bronze en équipe mixte et en équipe masculine.

À propos d’Andrew

Débuts : Il a commencé à jouer au squash à l’âge de 7 ans. Il jouait au tennis, mais il trouvait le squash plus excitant. Autres intérêts : Il aime faire du ski nautique, lire, courir et passer du temps en famille dans leur chalet de la Colombie-Britannique. Il effectue une maîtrise en kinésiologie à l’Université de Calgary. Il a organisé des camps de squash de charité en soutien de l’organisme Right to Play… Il a fondé l’initiative InspiredBySport pour créer un lien avec les enfants des Premières nations tout juste à l’extérieur de Calgary. De tout et de rien : Ses modèles sont son frère Graeme, Roger Federer et Amr Shabana parce qu’ils respectent leur sport, jouent avec honneur et travaillent plus fort que tout le monde. En voyage, il apporte toujours sa Bible. Ses citations préférées : « Si tu sais obliger ton cœur, tes nerfs, ta force à te servir longtemps après qu’ils ne sont plus; et tenir bon quand tu ne sens plus rien en toi, sinon la volonté qui leur dit : “Tenez ferme” » – Rudyard Kipling / « Mais ceux qui se confient en l’Éternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; ils courent, et ne se lassent point, ils marchent, et ne se fatiguent point. » – Isaïe 40:31.