Biographie :

Alwyn Morris a remporté deux médailles olympiques en kayak avec son coéquipier Hugh Fisher. Le duo a décroché l’or au 1000 mètres en K-2 et le bronze au 500 mètres en K-2 aux Jeux de Los Angeles en 1984. Tandis que les Canadiens se tenaient au sommet du podium olympique, Morris a brandi une plume d’aigle dans le ciel californien, créant ainsi un moment à la fois puissant et touchant qu’on n’est pas prêt d’oublier. Membre de la nation Mohawk de Kahnawake au sud de Montréal, le kayakiste a ainsi honoré son héritage à sa façon en produisant ce symbole sacré pour plusieurs peuples des Premières nations, avec une pensée particulièrement pour son défunt grand-père, qui a été une source d’inspiration dans son parcours d’athlète.

Morris et Fisher s’étaient rencontrés en 1980, mais un concours de circonstances a repoussé leur association à 1982. À leur première saison ensemble, ils ont remporté la médaille d’argent sur 100 mètres en K-2 aux Championnats du monde. L’année suivante, ils ont ajouté une médaille de bronze sur 500 mètres à leur palmarès, toujours en K-2. Quatre ans après leurs succès olympiques à Los Angeles, ils se sont qualifiés pour les Jeux de Séoul, mais ils ont été éliminés en demi-finale sur 500 mètres en K-2.

Morris a été nommé membre de l’Ordre du Canada en 1985 pour son service et ses réalisations remarquables. Fisher et lui ont été intronisés au Panthéon des sports canadiens en 2000. Morris continue d’être un leader pour les athlètes autochtones, notamment dans son rôle de président du Cercle sportif autochtone.