Équipe Canada sur le podium du relais masculin 4×100 m à Tokyo 2020

Le Canada a remporté sa deuxième médaille olympique consécutive au relais masculin du 4×100 m, gagnant le bronze à Tokyo 2020.

Il s’agit de la quatrième médaille olympique de l’histoire remportée par le Canada dans cette épreuve. Elle survient 25 ans après la médaille d’or remportée à Atlanta en 1996.

Le quatuor pour la finale était composé d’ Aaron Brown comme premier relayeur, suivi de Jerome Blake et Brendon Rodney, et d’Andre De Grasse pour terminer la course. Ce même quatuor avait couru dans les séries, où leur temps de 37,92 secondes leur avait procuré le troisième meilleur temps des qualifications. Ils avaient réalisé cette performance au lendemain de la victoire de De Grasse et de la sixième place de Brown en finale du 200 m, alors que les deux athlètes n’avaient dormi que trois heures environ.

Pour la finale, les Canadiens étaient dans le couloir 4. Ils ont eu de bons échanges de relais tout au long de la course, mais lorsque le témoin est arrivé à De Grasse, il était derrière la Grande-Bretagne, l’Italie, la Chine et la Jamaïque. Il a utilisé la vitesse pure qui le caractérise pour dépasser la Chine et la Jamaïque, et ainsi donner au Canada la médaille de bronze en 37,70 secondes. L’Italie a remporté la médaille d’or en 37,50 s, devançant la Grande-Bretagne par 0,01 s.

De Grasse, Brown et Rodney étaient tous membres de l’équipe médaillée de bronze il y a cinq ans à Rio 2016, où ils avaient abaissé le record canadien établi par l’équipe médaillée d’or à Atlanta 1996 composée de Donovan BaileyBruny SurinGlenroy Gilbert et Robert Esmie. Avant la conquête de l’or à Atlanta, le Canada avait aussi gagné une médaille de bronze à  Los Angeles 1984.

Cette médaille gagnée au relais est la troisième pour De Grasse à Tokyo 2020 et la sixième de sa carrière, ce qui le classe au deuxième rang pour l’athlète olympique d’été canadien le plus décoré de l’histoire, derrière la nageuse Penny Oleksiak qui a porté son total de médaille olympique en carrière à sept à Tokyo. De Grasse n’a jamais raté le podium dans une de ses épreuves aux Jeux olympiques.