2680x1508 Olympic.ca

Trois hommes composeront la toute première équipe olympique canadienne de skateboard de l’histoire

Quand le skateboard fera ses débuts olympiques à Tokyo 2020, trois hommes représenteront Équipe Canada à l’occasion de la compétition inaugurale. 

Matt Berger et Micky Papa seront de la partie dans l’épreuve masculine de street tandis qu’Andy Anderson sera le seul Canadien en lice à l’épreuve de park. 

Berger a su dès l’âge de huit ans qu’il voulait devenir planchiste professionnel, et son père l’a encouragé à rêver en ce sens quand il lui a construit son propre petit skatepark sur le patio en ciment de la maison. Après avoir remporté en 2014 une des plus importantes compétitions de catégorie amateur, le Phoenix Am, Berger a vu sa carrière emprunter une trajectoire ascendante. Il a pris part à l’Open SLS Pro à Los Angeles, où il est devenu le premier amateur de l’histoire à se qualifier pour le circuit de la SLS à temps plein. Il est ensuite devenu la première recrue à se qualifier pour le Championnat du monde de la SLS. 

Matt Berger descend une rampe sur son skateboard aux Championnats du monde de skateboard street 2021. (World Skate/Bryce Kanights)

Berger a vu sa carrière ralentir quelque peu quand il a subi des interventions chirurgicales en 2015 et 2017. Dans le dernier cas, il a dû passer par une période de réadaptation de 10 mois avant de renouer avec la compétition tard en 2018. Plus récemment, il a fini sixième aux Championnats du monde de street 2021 à Rome. 

« Ce qui est drôle, c’est que les Jeux olympiques n’ont jamais été dans ma mire parce que les exploits en skateboard qui nous intéressaient le plus, on les trouvait plutôt dans les vidéos et les films, les articles de magazines, les éditoriaux. Au niveau des compétitions, nous nous tournions toujours vers les X Games et la Street League, a déclaré Berger à Olympique.ca en décembre 2019. Puis, quand les Jeux olympiques l’ont adopté dans leur programme, des gens au sein de l’organisation canadienne m’en ont parlé… […] L’idée de faire quelque chose que j’adore devant la planète entière et d’apporter possiblement de la fierté à mon pays, je ne pourrais demander mieux comme situation. » 

À LIRE : Berger est enchanté de voir la culture olympique accueillir celle du skateboard

Papa a déjà expliqué par le passé que c’est une combinaison des qualités athlétiques, du sens artistique et de la capacité de résoudre des problèmes qu’on retrouve chez les planchistes qui l’a amené à s’intéresser au skateboard. Il a commencé à participer à d’importants concours amateurs en 2006 et il a rejoint les rangs professionnels 10 ans plus tard, après s’être installé en Californie dans le but de pouvoir pratiquer à longueur d’année cette activité qui le passionnait au plus haut point. Il a participé à ses premiers X Games en 2017 et à ses premiers Championnats du monde de street en 2019, où il a atteint les demi-finales. Aux Mondiaux de 2021, il a terminé en huitième place, tout juste derrière Berger. 

Bien qu’il soit classé mondialement autant en street que pour l’épreuve de park, Anderson est devenu le meilleur Canadien en park, en remportant le titre national dans cette discipline en 2020. Il a rejoint les rangs professionnels en 2019 et il a atteint les quarts de finale à ses débuts en Street League à Londres. Il a aussi fait partie d’Équipe Canada à l’édition inaugurale des Jeux mondiaux de plage de l’ACNO en 2019. 

À la dernière compétition comptant pour une qualification olympique, l’étape du circuit Dew Tour à Des Moines, dans l’Iowa à la fin du mois de mai 2021, Papa a lourdement chuté dans un tour de piste d’entraînement avant les demi-finales en park et il a subi une déchirure au ménisque. Il a toutefois disputé l’épreuve malgré sa blessure et sa 11e place lui a permi de se hisser au sein du top 30 mondial, ce qui lui a permis de se procurer son billet pour Tokyo 2020. 

Il y aura 20 concurrents dans chacune des épreuves de street et de park, autant chez les hommes et les femmes, à Tokyo 2020. La plupart des athlètes qualifiés, dont la liste a été dévoilée le 9 juin, ont été choisis en se fondant sur le classement mondial de World Skate, avec un maximum de trois athlètes par pays par épreuve. Berger et Papa sont classés aux 10e et 21e rangs, respectivement, du classement mondial complet de street tandis qu’Anderson est 30e en park. 

Andy Anderson performe à l’épreuve de qualification olympique de skateboard au Lauridsen Skatepark dans l’État de l’Iowa. (AP Photo/Charlie Neibergall)

Les compétitions de street se déroulent sur un parcours en ligne droite qui comprend des escaliers, des rampes, des trottoirs, des bancs, des murs et des pentes dans un skatepark extérieur. Un(e) à la fois, chaque concurrent(e) se présente sur le parcours pour faire étalage de l’éventail de ses habiletés en se servant des différents éléments. Chacun a droit à deux manches de 45 secondes chacune et doit faire cinq figures auxquels un panel de cinq juges donnera des pointages sur une échelle de 0 à 10,0. Le pointage total du (ou de la) planchiste est fondé sur la somme des quatre meilleurs pointages au terme de leur routine ou de leurs figures.

Les compétitions de park se déroulent quant à elles sur un parcours creusé comportant une série de courbes complexes, où les planchistes vont très haut tout en performant des figures dans les airs. Chaque ronde, les concurrents performent une manche de 40 à 60 secondes et ils sont jugés en fonction de leur vitesse, du rythme de leur performance, de leur synchronisme et de leur stabilité sur une échelle de 0 à 100,0. Chaque manche, les juges voudront voir les planchistes donner l’impression qu’ils restent suspendus dans les airs. 

Les épreuves de skateboard à Tokyo 2020 se dérouleront au Parc de sports urbains d’Ariake. L’épreuve masculine de street aura lieu le dimanche 25 juillet tandis que la compétition masculine de park suivra vers la fin des Jeux, le jeudi 5 août.

Planchistes d’Équipe Canada aux Jeux de Tokyo 2020

Andy Anderson – Park masculin
Matt Berger – Street masculin
Micky Papa – Street masculin