Le report des Jeux olympiques de Tokyo 2020 à l’été 2021 représente peut-être la plus importante nouvelle du monde du sport depuis le début de la pandémie de la COVID-19.

Avant même que cette décision sans précédent soit prise, des dizaines de compétitions qui avaient un effet sur le processus de qualification olympique ont dû être annulées.

Les nouvelles dates des Jeux étant maintenant connues, les fédérations internationales ont commencé à mettre à jour leurs parcours et méthodes de qualification.

À LIRE : FAQ : Répercussions du report de Tokyo 2020 sur les qualifications olympiques et les calendriers sportifs

Vous trouverez ci-dessous les changements qui toucheront les sports où Équipe Canada cherche encore à obtenir des qualifications olympiques. D’autres mises à jour suivront au fur et à mesure que de nouveaux renseignements seront dévoilés.

Pour prendre connaissance des places de quota qu’Équipe Canada s’est méritées jusqu’ici, consultez notre tableau de suivi du processus de qualification.  

Athlétisme

Brendon Rodney passe le témoin à Andre De Grasse

Brendon Rodney passe le témoin à Andre De Grasse lors de la finale du relais 4×100 m aux Jeux olympiques de Rio, le 19 août 2016. (COC photo/Stephen Hosier)

World Athletics a interrompu le processus de qualification pendant la période du 6 avril 2020 au 30 novembre 2020. Tous les athlètes qui avaient atteint les critères avant l’interruption du processus seront encore admissibles à participer aux Jeux de Tokyo 2020.

Le processus de qualification reprendra le 1er décembre 2020. Les athlètes qui disputent le marathon et l’épreuve du 50 km marche auront jusqu’au 31 mai 2021 pour tenter de réaliser le critère de qualification ou pour enregistrer des résultats qui compteront pour leur classement mondial. Dans toutes les autres épreuves, la fenêtre de qualification s’étend jusqu’au 29 juin 2021.

Les Essais olympiques canadiens d’athlétisme présentés par Bell ont été reprogrammés du 24 au 27 juin 2021 à Montréal.

Aviron

Le Canada a qualifié six embarcations pour les Jeux aux Championnats du monde d’aviron 2019. D’autres possibilités de qualification suivront à la Régate de qualification continentale des Amériques et à la Régate de qualification finale, dont les dates et les lieux n’ont pas encore été dévoilés.

Badminton

La qualification pour toutes les épreuves sera basée sur les Listes de classement Race to Tokyo de la BWF, au 3 mai 2021. Les résultats du 29 avril 2019 au 15 mars 2015, ainsi que du 4 janvier 2021 au 2 mai 2021 détermineront les 34 athlètes qualifiés pour les épreuves en simple féminine et masculine, et les 16 équipes pour les épreuves en double masculine, féminine et mixte.

Les CNO peuvent qualifier deux athlètes dans une même épreuve en simple s’ils sont tous les deux classés dans le top 16. Autrement, il y a une limite d’un athlète par épreuve en simple par pays. Les CNO peuvent qualifier deux équipes dans une épreuve dans double si les deux paires sont dans le top 8. Autrement, il y a une limite d’une équipe par épreuve en double par pays.

Baseball

Les dates n’ont pas encore été confirmées, mais comme on prévoyait le faire en 2020, il y aura un tournoi de qualification continentale des Amériques et une épreuve de qualification finale. Cette dernière se déroulera comme prévu à Taichung, au Taipei chinois.

Basketball

Tandis que l’équipe nationale féminine du Canada est déjà qualifiée, la formation masculine aura l’occasion d’aller la rejoindre à Tokyo par l’entremise du tournoi de qualification olympique de la FIBA qui aura lieu du 29 juin au 4 juillet 2021. Les Canadiens profiteront de l’avantage du terrain à Victoria, en Colombie-Britannique, quand ils affronteront la Chine, la République tchèque, la Grèce, la Turquie et l’Uruguay afin de décrocher la seule place aux Jeux disponible.

Le Tournoi de qualification olympique de 3×3 de la FIBA, où le Canada enverra une équipe se battre pour l’une des six places disponibles dans le tout premier tournoi olympique dans cette discipline, se déroulera du 26 au 30 mai 2021 à Graz, en Autriche.

Boxe

Mandy Bujold donne un coup à son adversaire

Mandy Bujold lors de son combat de quarts de finale contre la Chinoise Ren Cancan aux Jeux olympiques de Rio, le 16 août 2016. (COC/ David Jackson)

La première occasion pour les boxeurs canadiens de se qualifier aura lieu dans le cadre de la rencontre de qualification olympique des Amériques, qui se déroulera en février ou mars 2021 à un endroit à déterminer.

Une compétition mondiale de qualification olympique suivra en mai ou juin 2021, à un endroit qui n’a pas encore été choisi.

Canoë-kayak – Slalom

Avec des places de quota obtenues dans trois épreuves déjà, le focus du Canada sera le C-1 féminin, qui fera son entrée dans le programme olympique à Tokyo. Il y a une place de quota à gagner aux Championnats Panaméricains, qui auront lieu du 30 avril au 2 mai 2021 à Rio de Janeiro, au Brésil.

Canoë-kayak – Sprint

La majeure partie des places de quota olympiques ont été distribuées lors des Championnats du monde 2019, mais il reste encore deux opportunités de qualification. Les pagayeurs en solo (épreuves du C-1 et K-1) peuvent décrocher des billets pour Tokyo à la Coupe du monde de canoë sprint 2 de la ICF, à Barnaul, en Russie, qui se tiendra du 19 au 23 mai 2021. Si le Canada n’est pas encore qualifié dans une épreuve après ces deux compétitions internationales, l’Événement de qualification continental panaméricain, qui aura lieu du 9 au 11 avril 2021 à Curitiba, au Brésil, est une dernière chance pour les embarcations de K-1, K-2, C-1 et C-2.

 

Laurence Vincent Lapointe et Katie Vincent en action au C-2

Laurence Vincent-Lapointe et Katie Vincent.

Cyclisme – BMX (Course)

Le classement de qualification olympique de l’UCI comprendra maintenant les résultats obtenus entre le 1er septembre 2018 et le 3 mars 2020 en plus des Championnats du monde de BMX 2020 de l’UCI (si ceux-ci ont lieu) et de deux étapes à déterminer de la Coupe du monde de la saison 2021.

Pour chaque genre, les comités nationaux olympiques (CNO) classés au premier ou au deuxième rang qualifieront trois athlètes chacun, les CNO classés du troisième au cinquième rang auront droit à deux athlètes chacun tandis que les CNO classés du sixième au 11e rang pourront envoyer un athlète chacun.

Cyclisme – BMX (Style libre)

Le classement de qualification olympique de l’UCI comprendra maintenant les résultats obtenus entre le 1er novembre 2018 et le 3 mars 2020, ainsi que ceux de deux étapes de la Coupe du monde à venir en 2021, dont les détails restent à être déterminés. Le CNO le mieux classé par genre qualifiera deux athlètes tandis que les CNO classés entre le deuxième et le cinquième rang verront un athlète chacun se qualifier.

Cyclisme – Vélo de montagne

Le classement de qualification olympique de l’UCI comprendra les résultats obtenus entre le 28 mai 2018 et le 3 mars 2020, en plus de deux étapes à déterminer de la Coupe du monde de la saison 2021.

Pour chaque genre, les CNO classés au premier ou au deuxième rang qualifieront trois athlètes, tandis que les CNO classés du troisième au septième rang délégueront deux athlètes chacun et les CNO classés du huitième au 21e rang, un athlète chacun.

Escrime

Les qualifications pour les huit équipes de trois athlètes par épreuve auront pour point de départ le classement officiel par équipes de la Fédération internationale d’escrime (FIE) en date du 5 avril 2021, qui tiendra compte des résultats obtenus du 3 avril 2019 au 8 mars 2020, ainsi que des épreuves dont la nature est à déterminer et qui auront lieu quand le calendrier des compétitions internationales reprendra.

Ces mêmes dates s’appliquent aussi pour le classement individuel officiel ajusté de la FIE, qui servira à déterminer quels CNO sans équipe qualifiée pourront déléguer un(e) athlète par épreuve. Une dernière possibilité de qualification suivra à l’occasion des épreuves de qualification par zone, qui auront lieu entre les 15 et 30 avril 2021.

Golf

Brooke Henderson termine son swing.

Brooke Henderson frappe sa balle lors de la ronde finale du tournoi de golf féminin aux Jeux olympiques de Rio, le 20 août 2016. (LA PRESSE CANADIENNE/COC – Mark Blinch *CRÉDIT OBLIGATOIRE*)

La qualification se fondera toujours sur le classement olympique de golf, alors que le processus de qualification chez les hommes se terminera le 21 juin 2021 et celui chez les femmes, le 28 juin 2021. Les classements restent en suspens depuis le 20 mars et on recommencera à accorder des points quand les compétitions pourront reprendre.

Gymnastique artistique

Le Canada a déjà qualifié une équipe féminine complète et un homme (René Cournoyer) en vertu de leurs résultats aux Championnats du monde 2019.

D’autres places de quotas sont encore à prendre à travers les séries de la Coupe du monde pour les spécialistes des engins individuels et du concours individuel multiple. Des places au concours individuel multiple seront également attribuées aux Championnats continentaux. Toutes ces compétitions doivent être tenues avant le 29 juin 2021.

La FIG a ajusté le système de qualification olympique pour qu’il corresponde à ses propres règles techniques concernant l’âge requis. Les femmes nées le 21 décembre 2005 ou avant (qui fêteront donc leurs 16 ans en 2021) seront désormais éligibles pour les Jeux reportés, ce qui n’aurait pas été le cas si les Jeux avaient pris place en 2020. La situation est la même pour les hommes qui fêteront leurs 18 ans en 2021 (nés le 31 décembre 2003 ou avant).

La FIG a par ailleurs déclaré que le code de points pour le cycle de 2017 à 2020 restera en vigueur jusqu’à la fin de 2021.

Gymnastique – Trampoline

Le Canada a récolté une place chez les femmes, grâce à la performance de Rosie MacLennan aux Championnats du monde 2019. Il y aura d’autres opportunités de se qualifier aux Championnats continentaux et aux séries de la Coupe du monde. Ces compétitions seront tenues avant le 29 juin 2021.

Gymnastique rhythmique

Les séries de la Coupe du monde, qui seront tenues entre octobre 2020 et le 29 juin 2021, et les Championnats continentaux sont les opportunités restantes de qualification pour les épreuves individuelles. Les groupes auront la chance de remporter des places olympiques aux Championnats continentaux.

Haltérophilie

Toutes les qualifications seront basées sur le Classement absolu de l’IWF, le 22 mai 2021. Le classement inclura les résultats de compétitions tenues du 1er novembre 2018 au 30 avril 2020, ainsi que du 1er octobre 2020 au 30 avril 2021.

Pour chaque épreuve, les huit athlètes les mieux classés se qualifieront, avec un maximum d’un athlète par épreuve par pays. Cinq places de plus seront distribuées à l’athlète le mieux classé de chaque continent provenant d’un pays ne s’étant pas encore qualifié dans cette épreuve. Un CNO peut qualifier un maximum de quatre hommes et de quatre femmes; il est donc impossible pour un pays d’avoir des athlètes dans chacune des sept catégories de poids pour chaque genre.

Judo

Le classement mondial de l’International Judo Federation (IJF), qui tient compte des résultats remontant au 25 mai 2018, sera fermé le 28 juin 2021. Les 18 premiers dans chacune des catégories de poids, avec un maximum d’un(e) athlète par CNO par épreuve, se qualifieront pour Tokyo 2020. On s’assurera par ailleurs d’avoir une représentation continentale à l’aide du classement mondial.

Karaté

Une athlète de karaté donne un coup de pied à son adversaire.

Haya Jumaa, à gauche, leur de son combat pour le bronze chez les moins de 61 kg contre Yin Xiaoyan dans un tournoi de Premier League à Paris en 2017.

La période de qualification tenant compte du classement olympique était presque terminée avant le report des Jeux, mais la pandémie avait aussi forcé l’annulation de compétitions qui devaient compter au classement olympique. Celles-ci seront remplacées par d’autres compétitions en 2021 et le classement olympique sera fermé quelque temps au mois de mai 2021, alors que les quatre premiers par catégorie de poids (maximum d’un(e) athlète par CNO par épreuve) se qualifieront pour Tokyo.

Un tournoi de qualification olympique, où trois athlètes par épreuve se qualifieront pour Tokyo 2020, aura lieu au mois de juin 2021.

Lutte

Les lutteurs canadiens ont obtenu quatre places olympiques aux qualifications panaméricaines à la mi-mars. La dernière occasion pour se qualifier sera le tournoi mondial de qualification qui aura lieu à Sofia, en Bulgarie, à une date à déterminer au mois d’avril 2021.

Natation

Kylie Masse plonge vers le 100 m dos.

Kylie Masse commence sa course de demi-finale au 100 m dos, aux Championnats du monde de natation à Gwangju, en Corée du Sud, le 22 juillet 2019. (AP Photo/Lee Jin-man)

Tous les athlètes qui ont satisfait les critères avant le report des Jeux resteront admissibles en vue d’une sélection. La période de qualification, qui s’est ouverte le 1er mars 2019, se fermera désormais le 27 juin 2021 pour ceux qui tentent encore de satisfaire ces critères.

Du côté des relais, 12 nations se sont qualifiées dans chacune des épreuves, aux Championnats du monde 2019. Les quatre places restantes pour chaque épreuve sont distribuées selon les chronos les plus rapides dans les Classements mondiaux de la FINA. La fenêtre de qualification se terminera maintenant le 31 mai 2021.

Natation Canada a déclaré que ses Essais olympiques présentés par Bell auront quand même lieu au Centre sportif panaméricain de Toronto, avec des dates reprogrammées du 7 au 11 avril 2021.

En ce qui a trait à la natation en eau libre, les essais nationaux se dérouleront les 17 et 18 avril 2021 aux Iles Caïmans. Cette compétition déterminera les nageurs qui représenteront le Canada aux qualifications olympiques, où les athlètes chercheront à obtenir leur propre qualification pour Tokyo 2020. La Qualification mondiale de natation marathon olympique de la FINA aura lieu les 29 et 30 mai 2021 à Fukuoka, au Japon.

Pentathlon moderne

Il reste deux façons de se qualifier pour Tokyo 2020 pour les athlètes. Aux Championnats du monde de l’UIPM qui se dérouleront du 7 au 13 juin 2021 à Minsk, en Biélorussie, les trois meilleurs athlètes par genre se qualifieront, à moins qu’ils aient déjà mis la main sur leur billet olympique. Dans un tel scénario, le quota s’ajouterait aux six qui doivent être décernés au moyen du classement mondial olympique de l’UIPM qui sera publié le 14 juin 2021.

Plongeon

La dernière chance pour les plongeurs de remporter des places de quota olympiques sera à la Coupe du monde de la FINA, qui sera tenue du 23 au 28 février 2021 à Tokyo. Il y aura quatre places à distribuer dans chacune des épreuves en synchro. Jusqu’à maintenant, le Canada s’est qualifié au 3 m synchro féminin; les yeux seront donc rivés sur le 3 m synchro masculin et le 10 m synchro féminin.

Jusqu’à 18 places seront à prendre dans chacune des épreuves individuelles. Le Canada a déjà récolté toutes les places possible dans les épreuves féminines, avec deux places au tremplin 3 m et à la plateforme 10 m remportées aux Championnats du monde 2019. Le Canada peut toujours qualifier deux hommes au tremplin 3 m et un à la plateforme de 10 m.

Skateboard

Dans chacune des épreuves (rampe masculine et féminine, street féminin et masculin), les trois athlètes les mieux classés aux Championnats du monde de World Skate 2021 se qualifieront directement pour Tokyo 2020.

Les Classements olympiques mondiaux de skateboard au 30 juin 2021 qualifieront 16 athlètes de plus dans chaque épreuve, avec un maximum de trois athlètes par CNO tout en s’assurant que chaque continent est représenté. Les athlètes récoltent des points depuis le 1er janvier 2019.

Annie Guglia effectue un saut en skateboard au-dessus d'une rampe.

Annie Guglia en action au CJ’s Skatepark, en janvier 2020. (Photo : Annie Guglia/Facebook)

Soccer

La qualification olympique masculine dans la Concacaf se déroulera à Mexico, à des dates qui n’ont pas encore été confirmées. La FIFA a conservé les mêmes critères dans le cadre de son système de qualification, à l’effet que les joueurs doivent être nés le 1er janvier 1997 ou après, ce qui signifie que ceux qui auraient eu 23 ans en 2020, mais auront 24 ans en 2021 ne deviendront pas inadmissibles en raison de leur âge en vue d’un tournoi qui est essentiellement réservé à des joueurs de moins de 23 ans, à l’exception de trois joueurs plus âgés par formation.

Tennis

Les classements en double et en simple de l’ATP et de la WTA au 7 juin 2021 – au lendemain des Internationaux de France – détermineront la majorité des qualifications, c’est à dire 56 athlètes dans chacune des épreuves en simple (avec un maximum de quatre par nation par genre) et 31 équipes dans les épreuves féminine et masculine de double (avec un maximum de deux équipes par nation par genre). Les équipes de double mixte seront déterminées sur place, à Tokyo, à partir des athlètes s’étant déjà qualifiés dans d’autres épreuves.

Tir à l’arc

Les Championnats panaméricains se dérouleront au Mexique, en mars ou avril 2021. Il y a trois places de quota disponibles par genre, mais le Canada peut en décrocher seulement une.

Le tournoi mondial final de qualification aura lieu du 18 au 21 juin 2021 à Paris, en France. Trois équipes de trois athlètes par genre obtiendront une place aux Jeux olympiques, de même qu’une personne de chacun des genres provenant des pays qui ne se sont pas encore qualifiés.

Triathlon

Le processus de qualification n’a pas changé, mais il reste des dates à déterminer pour la clôture des classements de qualification olympique individuelle et du relais mixte de l’ITU ainsi que pour la tenue de l’épreuve de qualification olympique du relais mixte de l’ITU.

Volleyball de plage

Les championnes du monde Sarah Pavan et Melissa Humana-Paredes ont déjà assuré une place au Canada. Pour les rejoindre à Tokyo, les autres duos canadiens devront se classer parmi les 15 premiers au classement olympique en date du 14 juin 2021, les résultats à cet égard étant enregistrés depuis le 1er septembre 2018. Il y aura ensuite une compétition de la dernière chance à l’occasion des Finales de la Coupe continentale, qui auront lieu du 21 au 27 juin 2021.

Water-polo

Pour que l’équipe masculine se joigne à l’équipe féminine canadienne déjà qualifiée pour Tokyo, elle devra terminer dans le top 3 au Tournoi de qualification masculin des Jeux olympiques, qui prendra place du 14 au 21 février 2021 à Rotterdam, aux Pays-Bas.