Quadruple boucle piqué, triple lutz, séquence de pas… Si vous êtes friands de patinage artistique, revêtez votre pyjama le plus brillant et installez-vous devant ces comédies, drames et histoires d’amour sur la glace.

À LIRE : Les 20 meilleurs films de sport

I, Tonya (Moi, Tonya – 2017)

L’histoire est floue, mais excellente, et le film est génial. Margot Robbie incarne à la perfection la patineuse artistique américaine Tonya Harding, l’une des meilleures au monde à son époque, qui est devenue encore plus célèbre grâce (ou à cause de) sa rivalité avec Nancy Kerrigan. De façon ironique et comique, le film retrace les débuts de Harding et l’escalade jusqu’au drame de l’attaque de Nancy Kerrigan, pour laquelle Harding a été pointée du doigt. Les performances de Sebastian Stan (mari de Tonya Harding) et d’Allison Janney (mère de Tonya Harding) sont toutes les deux impeccables et savoureuses.

Ice Princess (Une princesse sur la glace – 2005)

Casey Carlisle (Michelle Trachtenberg) n’a rien d’une athlète. Elle enchaîne les A à l’école, mais découvre le patinage artistique en travaillant sur un projet scientifique. Sa passion se développera rapidement, tout comme son talent immense – réaliser des triples sauts en moins d’un an, ça c’est la magie de Disney! -, qui lui permettra de rêver à une carrière professionnelle. Une bonne histoire de persévérance et une amourette en toile de fond : le mélange parfait pour obtenir un film attachant!

Blades of Glory (Les Rois du patin – 2007)

Parce qu’un palmarès des meilleurs films de sports n’en est pas un sans Will Ferrel, le voici de retour, cette fois en costume brillant sur la glace. Blades of Glory raconte l’histoire de deux patineurs artistiques rivaux qui, pour tenter un retour au sommet de la compétition après un scandale, unissent leurs forces pour devenir le premier couple composé de deux hommes.

The Cutting Edge (Le feu sur la glace – 1992)

Malgré un titre qui laisse présager un drame amoureux à l’eau de rose, The Cutting Edge a été assez apprécié des critiques. On y suit un joueur de hockey d’élite dont la saison est terminée en raison d’une blessure à l’oeil et une patineuse artistique gâtée et égocentrique. Les deux devront apprendre à travailler ensemble, car ils sont le nouvel espoir de médaille d’or en patinage artistique pour les États-Unis aux Jeux olympiques. Et si vous n’en avez pas eu assez, sachez que The Cutting Edge est une trilogie!

Ice Castles (Château de rêves – 1978)

Si vous aimez les drames à l’eau de rose, précipitez-vous sur Ice Castles (l’original, pas la reprise de 2010). Ce film est tellement prévisible et abusivement dramatique qu’il en devient bon. Il raconte l’histoire d’une jeune patineuse prometteuse qui, suite à un malencontreux accident, devient aveugle. Réussira-t-elle à reprendre là où elle a arrêté et à se rendre jusqu’aux hautes sphères du patinage artistique? Nous vous laissons deviner. Un bon point du film : l’actrice principale est Lynn-Holly Johnson, une véritable patineuse.

Torvill & Dean (2018)

Ce docu-fiction fait pour la télévision retrace les grands moments de la carrière des légendaires danseurs sur glace anglais Jayne Torvill et Christopher Dean, pour en arriver à leur fameux boléro aux Jeux olympiques de Sarajevo 1984, qui leur a valu la médaille d’or. Psitt! Vous pouvez facilement le trouver en version intégrale sur le web.