Pour la plupart des athlètes, les Jeux olympiques sont l’apogée de leur sport.

En hockey masculin, par contre, cela n’a peut-être pas toujours été le cas. Si certains considèrent les Jeux olympiques comme le sommet de la discipline, la victoire dans un championnat – comme la Coupe Stanley – avec son équipe professionnelle est aussi sinon plus importante pour la plupart. Mais pour l’équipe canadienne de cette année, les Jeux olympiques ont mis à la portée d’un groupe de joueurs un sommet qu’ils n’auraient jamais cru atteindre.

Bien qu’elle n’ait pas remporté l’or à PyeongChang 2018, l’équipe est fière de sa médaille de bronze.

Équipe Canada après sa victoire dans le match pour la médaille de bronze contre la République tchèque à PyeongChang 2018, le 24 février. (Photo : Jason Ransom/COC)

« On a laissé notre marque, lance Mason Raymond, qui est déjà passé à une victoire de la Coupe Stanley. On est médaillés de bronze olympiques et on en est très fiers. Pour moi, c’est le haut point de ma carrière. »

Le Canada s’est emparé du bronze samedi grâce à une victoire de 6-4 aux dépens de la République tchèque. Les Canadiens ont été écartés du match pour la médaille d’or après une défaite amère de 4-3 aux mains de l’Allemagne vendredi.

« Hier soir, c’est chose du passé, insiste Mason. Nous avons tourné la page avant ce match, ce qui a beaucoup joué dans notre succès. »

« Je suis super content. Évidemment, il y a 24 heures, on n’était pas dans les meilleures dispositions. Je suis très fier des gars et de la manière dont ils ont répondu. »

À LIRE: Équipe Canada s’empare du bronze à PyeongChang 2018

Cody Goloubef (27) montre sa médaille après la victoire du Canada contre la République tchèque dans le match pour la médaille de bronze en hockey masculin aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 à Gangneung, en Corée du Sud, le samedi 24 février 2018. (Photo : AP/Julio Cortez)

Le Canada est débarqué en Corée du Sud comme double médaillé d’or en titre, mais les équipes derrière ces conquêtes étaient remplies d’étoiles, de capitaines et de futurs membres du Temple de la renommée de la Ligue nationale de hockey. La décision de la LNH de ne pas participer à ces Jeux signifiait qu’Équipe Canada prendrait une allure très différente à ces Jeux.

Pour la plupart des joueurs sur cette mouture d’Équipe Canada, jouer aux Jeux olympiques ne faisait plus partie de leurs plans. Pour une raison ou une autre – blessures, âge, calibre, etc. –, leur carrière professionnelle ne s’était pas déroulée tout à fait comme ils l’auraient souhaité. Mais PyeongChang 2018 offrait à ce groupe une chance de jouer sur l’une des plus grandes scènes du monde.

Le Canada a amorcé le tournoi avec une victoire de 5-1 contre la Suisse, un pays qui donne souvent du fil à retordre au Canada en compétition internationale. L’équipe a enchaîné avec une défaite difficile de 3-2 en tirs de barrage contre la République tchèque, mais a rebondi avec une victoire de 4-0 contre les Sud-Coréens. Le Canada a ensuite défait la Finlande 1-0 dans un quart de finale intense avant de tomber face aux Allemands en demi-finale.

Le gardien canadien Kevin Poulin (31) célèbre après la victoire des siens contre la République tchèque dans le match pour la médaille de bronze en hockey masculin aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 à Gangneung, en Corée du Sud, le samedi 24 février 2018. Le Canada a gagné 6-4. (Photo : AP/Matt Slocum)

Le Canada aurait bien sûr préféré disputer la grande finale dimanche, mais sa performance samedi a démontré la force de caractère de cette équipe, croit le capitaine Chris Kelly, seul membre de l’équipe à avoir remporté la Coupe Stanley.

« Ça en dit long sur le groupe. Après la défaite amère d’hier soir, c’était gros pour nous de réussir à se ressaisir et de connaître le départ qu’on a eu. »

Le match pour le bronze de samedi n’était pas à sens unique. S’ils n’ont pas tiré de l’arrière du match, les Canadiens n’ont pas eu la vie facile contre les Tchèques, qui n’ont jamais abandonné, même avec un déficit de quelques buts en troisième. Chris croit que son équipe a de quoi être fière.

À LIRE: Équipe Canada obtient son billet pour la demi-finale du tournoi de hockey masculin

Les Canadiens célèbrent leur victoire à l’issue de la troisième période du match pour la médaille de bronze contre la République tchèque aux Jeux olympiques d’hiver 2018, à PyeongChang, en Corée du Sud, le samedi 24 février 2018. (Photo: LA PRESSE CANADIENNE/Nathan Denette)

« On est venus ici pour gagner la médaille d’or, mais le hockey est un drôle de jeu des fois, et l’Allemagne a joué extrêmement bien hier soir, note le capitaine. Des fois elle rentre, des fois pas. Ce soir, on a créé des chances et on en a profité. »

L’équipe canadienne de cette année n’était peut-être pas composée de grandes vedettes, mais avec cette médaille olympique elle mérite une place dans l’histoire du hockey canadien.