Biographie :

Présent sur la scène nationale depuis 1999, Raphaël Gagné a remporté le titre de champion canadien senior de vélo de montagne en 2003 avant de participer pour la première fois aux Championnats du monde juniors UCI en 2004 où il a aidé le Canada à remporter la médaille d’or à l’épreuve de relais. En 2005, il a participé aux Jeux du Canada où il a remporté la médaille d’or de l’épreuve de vélo de montagne et la médaille de bronze de l’épreuve sur route. Il a aussi mis la main sur la médaille de bronze de l’épreuve de vélo de montagne des Championnats panaméricains juniors. Après son arrivée chez les moins de 23 ans, il a décroché le titre de champion canadien en 2008 et percé le top 10 des Championnats du monde UCI. Il a défendu son titre de champion canadien des moins de 23 ans avec brio en 2009, ainsi que sa médaille d’or des Jeux du Canada où il a été porte-drapeau de l’équipe du Québec. Il a fait ses débuts en compétition d’élite internationale en 2010. Raphaël a terminé au 7e rang des Jeux du Commonwealth à Glasgow en 2014 avant de connaître la meilleure année de sa carrière en 2015. Il a remporté l’or aux Jeux panaméricains de Toronto avec une avance de 50 secondes. Il a par la suite établi son meilleur résultat de Coupe du monde avec une 6e place à Windham (New York) pour ensuite améliorer son classement mondial, son meilleur en carrière avec une 18e position. Il est alors aussi le cycliste non européen le mieux classé. Après tous ces succès, Raphaël a décidé d’utiliser ses temps libres hors-saison en participant à des compétitions de cyclocross pour s’entraîner en situation de course.

À propos de l’athlète…

Famille : Il est le fils de Simon Gagné et Odette Boucher. Sa sœur s’appelle Olivia. Débuts : Il a commencé à faire du vélo de montagne à l’âge de 9 ans. Il rêve de représenter le Canada en compétition depuis l’âge de 6 ans parce qu’il a toujours fait beaucoup de sports et aimé la compétition. Au-delà du vélo de montagne : Il a obtenu son baccalauréat en enseignement de l’éducation physique/santé de l’Université Laval en 2015. On le surnomme Raph. Il se brosse toujours les dents après le dernier repas précédant une compétition. Sa devise : « Il ne faut jamais abandonner. »