Biographie :

À Sotchi 2014, Philippe Marquis est devenu le deuxième membre de sa famille à concourir aux Jeux olympiques d’hiver en marchant sur les traces de son frère aîné, Vincent, qui a terminé à la 4e place à Vancouver 2010, où le jeune Marquis était ouvreur de piste. Philippe a été nommé recrue de l’année de la Coupe du monde FIS pour l’épreuve de bosses en 2008-2009. Depuis lors, il a dû soigner deux blessures à l’épaule en autant d’années. Sa saison 2010-2011 a pris fin prématurément lorsqu’il a dû subir une opération à l’épaule gauche au mois de décembre. Au printemps 2012, il a subi une autre chirurgie à la même épaule. Toutefois, avant cette deuxième opération, il a eu le temps de faire sa marque au sein de l’élite mondiale en remportant ses premiers podiums ainsi que sa première victoire en Coupe du monde, ce qui lui a valu le 4e rang au classement général de l’épreuve de bosses. Philippe a ajouté une médaille en Coupe du monde à son impressionnante récolte lorsqu’il décrocha le bronze à l’épreuve test pour Sotchi 2014, où il a partagé le podium avec son coéquipier Mikaël Kingsbury. Il a également été l’un des quatre Canadiens classés parmi les sept premiers à la Coupe du monde de bosses. Philippe a connu sa meilleure saison en 2014-2015 lorsqu’il a terminé au 3e rang au classement général de la Coupe du monde de bosses et gagné la médaille d’argent en bosses en parallèle aux Championnats du monde à l’occasion d’un balayage du podium par les Canadiens. Il est monté sur le podium de la Coupe du monde à trois reprises en 2016-2017, amenant le total de podiums récolté en carrière à 12, y compris une médaille de bronze à l’épreuve test pour PyeongChang 2018.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Introduction au sport : Il a commencé le ski à l’âge de sept ans en marchant sur les pas de son grand frère en ski acrobatique. C’est la médaille d’or remportée par Jean-Luc Brassard à Lillehammer 1994 qui a fait naître son rêve olympique… De tout et de rien : Il aime le hockey, le surf, le vélo. Il suit des cours à distance en administration à la TELUQ. Il appuie Opération Enfant-Soleil et la Fondation Les Amis de Samuel. Il possède des boxeurs chanceux qu’il porte toujours en compétition. Il voyage toujours avec un bâton de hockey. Sa devise favorite : Rien n’est impossible! Il faut travailler plus fort!

PALMARÈS INTERNATIONAL

Championnats du monde FIS : 2013 – 15e (bosses), 7e (bosses en parallèle); 2009 – 23e (bosses), 12e (bosses en parallèle)