Biographie :

Membre de l’équipe nationale senior depuis 2015, Jamie Macdonald a fait ses débuts en Coupe du monde, à l’automne de 2015, à Montréal, où elle a fait partie de l’équipe qui a remporté la médaille d’argent au relais 3000 m. En février 2016, elle a gravi pour la première fois le podium de la Coupe du monde en remportant la médaille de bronze au 1000 m à Dordrecht, aux Pays-Bas. Jamie a été encore plus impressionnante en 2016‑2017, ayant récolté cinq médailles en Coupe du monde. Trois de ces médailles ont été obtenues aux épreuves de relais, mais elle est montée deux fois sur le podium au 500 m. D’ailleurs, une de ces médailles individuelles, une médaille d’argent remportée à domicile, à Calgary, devant sa famille et ses amis, constitue le fait saillant de sa carrière.

Originaire du nord de la Colombie-Britannique, adolescente, Jamie était souvent la seule patineuse sur courte piste de niveau national dans son groupe d’entraînement. En 2011, à l’âge de 16 ans, elle a concouru aux Jeux du Canada avant de déménager à Calgary pour s’entraîner à l’Anneau olympique. Trois ans plus tard, elle a été nommée à l’équipe nationale de développement. Elle a participé à sa première compétition internationale à l’Universiade d’hiver en 2013. Deux ans plus tard, elle a gagné la médaille de bronze au relais 3000 m à l’Universiade d’hiver. Jamie souhaite représenter le Canada depuis la première fois où elle a vu les membres de l’équipe de patinage de vitesse sur longue piste à l’Anneau olympique à Calgary où elle prenait part à un camp d’entraînement d’été. Elle a terminé au 2e rang du classement général aux essais de l’équipe canadienne pour PyeongChang 2018.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Débuts : Jamie Macdonald a décidé d’essayer le patinage de vitesse sur courte piste en 2000 sur recommandation de ses voisins à Fort St. James. Elle était intriguée par les tactiques et les stratégies entourant les courses. Au-delà du patinage de vitesse : Jamie aime le tricot, et en général, elle a toujours un projet en cours. Elle aimerait devenir enseignante au primaire. Durant la saison morte, Jamie aime s’adonner à la randonnée pédestre dans la région de Kananaskis et visiter sa famille dans le nord de la Colombie-Britannique. Elle a fait des études à l’Université de Calgary et à l’Université Athabasca. Son modèle est Marie-Ève Drolet en raison de sa résilience et de sa passion pour le patinage de vitesse sur courte piste, ainsi que de son attitude positive à l’entraînement.