Biographie :

C’est en entraînant Katie Tsuyuki, espoir olympique de Sotchi 2014, que Crispin Lipscomb a décidé de sortir de sa retraite pour participer aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014.

Il était le meilleur Canadien aux épreuves de demi-lune à Turin 2006 où il a obtenu la 11e place. Peu après ces Jeux olympiques, il a décroché sa première victoire sur le circuit de la Coupe du monde en mars 2006. Il a ajouté une autre médaille d’or en 2008 aux cinq podiums de sa carrière en Coupe du monde.

En janvier 2010, Crispin Lipscomb a décidé de prendre sa retraite à la suite du décès d’un de ses meilleurs amis, ce qui a mis fin à ses chances de participer à Vancouver 2010. En préparant Katie Tsuyuki à atteindre son rêve olympique, il a repris le goût des compétitions. Il a de nouveau participé à la Coupe du monde en 2013 aux épreuves de demi-lune.

FAITS SAILLANTS EN CARRIÈRE

Cinq podiums en carrière en Coupe du monde. Deux victoires de Coupe du monde en carrière.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Introduction au sport : Il a commencé à faire du surf des neiges à 12 ans pour remplacer la planche à roulettes… Autres intérêts : Il aime faire de la motoneige, de la planche à roulettes et travailler le bois. Pendant sa retraite, il a étudié le bouddhisme et a entraîné des jeunes Coréens à faire du surf des neiges… De tout et de rien : Il est affilié à l’œuvre des Manoirs Ronald McDonald de la Colombie-Britannique. Son souvenir préféré est lors de son entrée à la cérémonie d’ouverture à Turin 2006. Son athlète modèle était Mike Michalchuk, spécialiste olympique de demi-lune en 1998 et 2002. Avant les compétitions, il lit des textes qui traitent de bouddhisme. Sa devise préférée : « Avant l’illumination, couper le bois et porter l’eau. Après l’illumination, couper le bois et porter l’eau. » – Buddha

PALMARÈS INTERNATIONAL

Jeux olympiques d’hiver : 2006 – 11e (demi-lune)

Championnats du monde de la FIS : 2007 – 6e (demi-lune); 2005 – 9e (demi-lune); 2003 – 15e (demi-lune)