Biographie :

Au départ, Ben Thorne voulait d’être sprinteur comme Donovan Bailey, mais ce rêve, tout comme celui de faire carrière comme fondeur d’élite, ne s’est pas réalisé. Il est plutôt devenu l’un des meilleurs en marche de l’histoire canadienne. Après avoir été écarté de l’épreuve de marche 20 km à deux des Jeux panaméricains de 2015 à Toronto, Ben a remporté la médaille de bronze de la même épreuve aux Championnats du monde de l’IAAF, lui qui visait le top 8. En plus de donner le coup d’envoi de la récolte de huit médailles du Canada à Beijing, il est devenu le premier Canadien sous les 80 minutes, établissant du même coup le record national de marche 20 km d’une heure 19 minutes et 57 secondes. Il s’agissait de la première médaille du Canada aux Championnats du monde de marche. Ben a abaissé son record personnel de deux secondes à l’occasion des Championnats du monde de marche par équipes de l’IAAF en 2016 où il a terminé au 5e rang de l’épreuve individuelle de marche 20 km et remporté la médaille d’argent de l’épreuve par équipes avec Evan Dunfee, Iñaki Gomez et Mathieu Bilodeau. Ben a travaillé très fort pour améliorer sa technique pour ne plus être disqualifié, ce qui lui arrivait souvent chez les juniors et notamment aux Championnats du monde juniors de 2012 de l’IAAF. Ben a gagné deux médailles aux Universiades d’été : le bronze de l’épreuve par équipes en 2013 et l’argent de l’épreuve individuelle de marche 20 km en 2015.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents s’appellent Jim et Elizabeth Thorne. Plus jeune, son père faisait de la course. Son but est de dépasser le nombre de médailles et de rubans que ce dernier a remportés. Débuts : Il a commencé la marche à l’âge de 15 ans. Il était relativement bon en course de fond, mais il savait qu’il n’atteindrait jamais un calibre international. Il s’est alors mis à la marche et a remporté le Championnat des écoles secondaires de la Colombie-Britannique. Au-delà de l’athlétisme : Dans ses temps libres, il étudie, joue à des jeux vidéo, lit et fait de la photographie. Il commence la troisième année d’études de son baccalauréat ès arts et science en génie mécanique à l’Université de la Colombie-Britannique. Il se vante parfois d’être un lointain parent du médaillé d’or olympique en skeleton Jon Montgomery. Ses premiers souvenirs olympiques remontent à Sydney 2000. Avant une compétition, il aime se faire couper les cheveux pour l’aérodynamisme. En voyage, il apporte un bon roman fantastique et sa caméra.