Alors que le compte à rebours vers le 150e anniversaire du Canada se poursuit, Olympique.ca retrace à travers les décennies les moments les plus marquants de l’histoire sportive du pays.

Cette semaine nous jetons un regard sur les années 1910, une période marquée par la fierté d’un pays pour ses athlètes tant sur la scène sportive que sur les champs de bataille.

Consultez les autres publications ici.

1912 – Premier double champion olympique canadien

George Hodgson lors du 400 m style libre aux Jeux de Stockholm en 1912.

George Hodgson lors du 400 m style libre aux Jeux de Stockholm en 1912.

Des trois médailles d’or remportées par le Canada aux Jeux de Stockholm en 1912, deux ont été l’oeuvre du nageur George Hodgson qui est devenu le premier double champion olympique du pays lors des mêmes Jeux.

Sa première victoire est survenue lors du 1500 m style libre. Ses compétiteurs ont eu un avant-goût de son triomphe lors de sa première nage des qualifications alors qu’il a établi un record du monde. En finale, Hodgson s’est rapidement forgé une avance de 25 m sur son plus proche rival, le Britannique Jack Hatfield. Il a ensuite franchi 1000 m en 14 minutes et 37 secondes, un nouveau record pour cette distance.

Hodgson a finalement complété l’épreuve avec un chrono de 22 minutes, une marque qui tiendra durant 11 ans. Mais il ne s’est pas arrêté là. Le Canadien a inscrit son nom dans le livre des records pour une troisième fois en poursuivant sa nage pour finalement s’arrêter après 1609 m en 23 min 34,5 s.

Quatre jours plus tard, Hodgson était de retour à la piscine à l’occasion du 400 m style libre qu’il a remporté avec un temps record de 5 min 24,4 s. Il demeure à ce jour le seul champion olympique canadien de ces épreuves.

1912 –  Premier Canadien à obtenir un deuxième podium olympique de suite

Le Canadien Calvin Bricker, médaillé d'argent au saut en longueur aux Jeux de Stockholm en 1912. (CP Photo/COC)

Le Canadien Calvin Bricker, médaillé d’argent au saut en longueur aux Jeux de Stockholm en 1912. (CP Photo/COC)

Cal Bricker s’était déjà couvert de bronze aux Jeux de Londres en 1908 au saut en longueur après avoir enregistré un record national qui ne sera pas battu pendant 27 ans avant de devenir le premier canadien a décroché une deuxième médaille olympique dans une épreuve individuelle quatre ans plus tard. Après avoir raté la deuxième marche du podium par un centimètre à Londres, Bricker s’est repris aux Jeux de Stockholm avec un saut de 7,21 m. Depuis 1965, Athlétisme Canada décerne le prix Cal D. Bricker à l’athlète canadien qui a offert la meilleure performance individuelle de l’année.

1913 – Le Canada atteint les demi-finales de la Coupe Davis

En 1913, l’équipe canadienne formée de Robert Powell et Bernard Schwengers a atteint les demi-finales du 12e Challenge international de tennis sur gazon, l’ancienne incarnation de la Coupe Davis. En première ronde, face à l’Afrique du Sud, Powell et Schwengers ont décroché une première victoire par le compte de 4-1. Ils ont ensuite battu la Belgique 4-0 avant d’être éliminés 3-0 face aux États-Unis.

Un siècle plus tard, Milos Raonic, Vasek Pospisil, Daniel Nestor et Frank Dancevic ont répété l’exploit aux dépens de l’Espagne et de l’Italie.

1914-1918 – Les olympiens canadiens lors de la Première Guerre mondiale

Photo : Canada Dept. of National Defence/Library and Archives Canada

Photo : Canada Dept. of National Defence/Library and Archives Canada

En vertu de la Première Guerre mondiale, les deuxièmes Jeux olympiques de la décennie ont été annulés. À défaut de pouvoir participer aux Jeux de Berlin en 1916, plusieurs athlètes canadiens ont décidé de rejoindre l’armé, dont cinq olympiens qui ont perdu la vie sur les champs de bataille.

Le coureur crie Alex Decoteau avait obtenu le sixième rang au 5000 m de Stockholm 1912. Cinq ans plus tard, le policier d’Edmonton est tombé au combat en octobre 1917 lors de la Seconde bataille de Passchendaele après avoir été atteint par un projectile.

James Duffy, un autre olympien, a terminé au cinquième rang du marathon des Jeux de Stockholm avant de triompher au marathon de Boston en 1914. Le 23 avril 1915, il a succombé à ses blessures à Ypres, en Belgique.

Bunker de la Première Guerre mondiale à Cheddar Villa à St. Julien, en Belgique. (Canadian Press)

Bunker de la Première Guerre mondiale à Cheddar Villa à St. Julien, en Belgique. (Canadian Press)

Percival Molson a pris part à la course du 400 m aux Jeux de St. Louis en 1904 avant de mettre sur pied une troupe composée d’étudiants diplômés de l’université McGill afin de renforcer l’infanterie de la Princesse Patricia. Après avoir survécu une attaque lors de la Bataille du Mont Sorrel en Belgique en 1916, Molson a été déployé de nouveau un an plus tard et est mort en France en juillet 1917.

Quatre ans après avoir accédé aux demi-finales de la Coupe Davis, le désormais lieutenant Robert Powell a péri au front lors d’une charge au Vimy Ridge. Powell avait pris part aux tournois de tennis en simple et double des Jeux de Londres 1908.

Menin Gate, en Belgique.

Menin Gate, en Belgique.

Comme rameur, Geoffrey Taylor a gagné deux médailles de bronze au quatre et huit de pointe aux Jeux de Londres 1908. Il a également pris part aux Jeux de Stockholm en 1912. Trois ans plus tard il a été porté disparu lors de la Seconde bataille de Ypres. Son nom apparaît sur le Menin Gate en Belgique en l’honneur des soldats disparus.