Chaque jour est une bonne journée pour parler de la santé mentale. Mais c’est un jour encore meilleur quand cette conversation appuie une cause.

Le mercredi 25 janvier, il sera facile pour les Canadiens d’appuyer les initiatives en santé mentale grâce à la septième édition de Bell Cause pour la cause.

Un clic à partir de votre téléphone mobile, c’est tout ce que ça vous prendra.

Pour chaque message texte, appel vocal ou publication sur les réseaux sociaux (détails plus bas), Bell donnera 5 ¢ de plus à des initiatives en santé mentale. Ensemble, luttons contre la stigmatisation liée à la maladie mentale et amassons des fonds destines à l’accès et les soins, la santé au travail et la recherche sur le sujet.

Les résultats et l’impact de Bell Cause pour la cause

La médaillée olympique à six reprises Clara Hughes est le visage de la campagne de sensibilisation depuis la toute première journée Bell Cause pour la cause en 2011 et continue de faire tomber les tabous, notamment en parlant de son combat contre la dépression. En 2014, la double médaillée d’Atlanta 1996 a sillonné le pays à bicyclette lors du Grand Tour de Clara, un voyage émotif et inspirant de 110 jours durant lesquels la Canadienne a parcouru 11 000 kilomètres et visité 105 communautés pour changer les perceptions liées à la santé mentale.

Des cas comme celui de Clara ne sont pas rares dans le monde du sport de niveau élite. Afin de faire sa part, le Comité olympique canadien a développé Plan de match, un programme canadien de “mieux-être” qui vise à aider les athlètes des équipes nationales à vivre une vie meilleure et bien remplie pendant et après leur carrière sportive de haut niveau.

Un Canadien sur cinq – peu importe l’âge, le sexe ou la classe sociale — sera touché par la maladie mentale au cours de sa vie alors que la stigmatisation qui entoure la maladie mentale est la principale raison pourquoi des personnes touchées, le deux tiers n’aura pas le courage d’en parler.

Vous pouvez aider à améliorer les statistiques lors de la prochaine journée Bell Cause pour la cause.

Bell versera 5 ¢ de plus pour des initiatives en santé mentale à des organismes communautaires d’un océan à l’autre pour chaque :

  • Message texte (n’oubliez pas de désactiver vos iMessage!) et appel mobile ou interurbain d’un abonné Bell ou Bell Aliant
  • Publication sur Twitter ou Instagram à l’aide du mot-clic #BellCause
  • Snap effectué avec le filtre géolocalisé Bell Cause pour la cause sur Snapchat
  • Visionnement de la vidéo Bell Cause pour la cause sur Facebook

Avec plus de moyens que jamais de participer, le but est de battre le record de la journée Bell Cause pour la cause de 2016, qui a suscité 125 915 295 interactions. Depuis les six dernières années, plus de 640 000 personnes ont pu bénéficier des ressources en santé mentale grâce aux quelque 80 millions de dollars remis à 345 organismes.

En plus d’amasser des fonds, la journée Bell Cause pour la cause véhicule aussi un message éducatif. Quatre Canadiens sur cinq admettent qu’ils sont plus conscients des problèmes de santé mentale que lorsque la campagne a été lancée.

Façons d’aider 

Voici cinq façons dont vous pouvez aider à mettre fin à la stigmatisation : renseignez-vous sur les faits et les mythes de la maladie mentale, comprenez que les mots peuvent aider — mais ils peuvent aussi nuire —, employez donc les bons, soyez gentil, écoutez et offrez votre aide aux personnes en difficulté, et, bien évidemment, faites partie de la conversation.

Après tout, personne ne devrait souffrir en silence.

Les membres du Club olympique canadien (une fois leur session ouverte) peuvent cliquer sur l’icône « tweeter » pour recevoir le badge Bell Cause pour la cause et 25 points. Si vous avez déjà récolté ce badge l’an dernier, vous en obtiendrez un autre et 25 points supplémentaires.

Bell est un partenaire national du Comité olympique canadien depuis 1999.