Pendant le mois de décembre, Olympique.ca fait le décompte des moments sportifs canadiens qui ont marqué 2014.

Le tennis canadien a fait une percée importante en 2014. Ses joueurs sont maintenant des têtes d’affiche du circuit qui relèvent la barre pour les prochaines générations.

Pour trouver une autre star canadienne du tennis masculin en simple, il faut remonter à 1908 quand Bobby Powell a atteint la demi-finale de Wimbledon. La montée de Milos Raonic, qui progresse avec constance depuis quelques années, a enfin permis d’égaler l’exploit de Wimbledon de Powell. Le joueur a aussi pris part à la finale de l’ATP et triomphé du grand Roger Federer à Paris. Il s’agissait d’une première victoire sur l’une des trois premières raquettes mondiales pour le Canadien de 23 ans.

Les courts de Wimbledon ont été le théâtre de plusieurs grands moments de Tennis Canada en 2014. Eugenie Bouchard s’est rendu un pas plus loin que Powell et Raonic en se retrouvant en finale du tournoi féminin. En 2014, sa deuxième saison sur le circuit, Genie a participé à trois demi-finales du grand chelem, gagné son premier tournoi chez les professionnels, accédé à la finale de la WTA et été nommée joueuse s’étant le plus améliorée. La joueuse de 20 ans a aussi grimpé au cinquième rang du classement mondial, un record canadien.

Il s’en est passé des choses à Wimbledon. Pendant que Milos et Genie gravissaient les rangs du classement en simple, Vasek Pospisil s’est imposé parmi les meilleurs joueurs en double à 24 ans. Pospisil et son partenaire américain, Jack Sock, ont été couronnés champions du tournoi masculin en double de Wimbledon. En simple, Pospisil était l’un des protagonistes de la toute première finale de l’ATP 100 % canadienne à Washington où il s’est finalement incliné devant son coéquipier Raonic.

Jack Sock (G) et le Canadien Vasek Pospisil remportent le titre en double à Wimbledon. Photo via Tennis Canada.

Mais ce n’est pas tout.

Les excellentes performances des meilleurs joueurs de tennis canadiens ont ouvert la porte des huit équipes d’élite de la Coupe Davis et de la Coupe Fed en 2015 aux équipes masculine et féminine canadiennes qui auront la chance de batailler pour que le Canada soit proclamé meilleur pays du monde du tennis.

Oh, et le champion olympique Daniel Nestor est toujours un des meilleurs joueurs en double au monde, à 42 ans bien comptés.

Pas mal comme année…

Daniel Nestor à la Coupe Rogers 2014.