SECTIONS

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des promotions, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.

Reliez vos comptes

Deconnexion
EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Les résultats mondiaux rehaussent les attentes

Les résultats mondiaux rehaussent les attentes

By Ben Stevenson
Gestionnaire, Contenu

Ratisser large ou rester à la maison. Venant d’un pays qui s’étend sur 9 984 670 kilomètres carrés, c’est ce que nous savons faire et c’est ce que nous faisons. Cet hiver, l’unifolié était représenté sur 29 podiums aux Championnats du monde, podiums qui ont été remportés dans près des trois quarts des disciplines olympiques, prouvant que nous sommes une menace grandissante.

Le Canada a conclu la saison au 3e rang du classement établi selon le total de médailles à égalité avec les États-Unis, avec 29 médailles, soit cinq de moins que la Norvège. Toutefois, ce qui ressort de ce résultat, ce n’est pas l’abondance de la récolte de médailles, mais plutôt son étendue, particulièrement sur le programme olympique remanié.

« Je viens d’un sport orienté uniquement vers les X Games, et je n’ai jamais fait partie de la famille olympique », a révélé la championne du monde Kaya Turski, qui se présentera sur la première piste de slopestyle d’une installation olympique de ski acrobatique forte de son titre mondial 2013. « Il n’est pas facile pour quiconque d’arriver au sommet de son sport et tous (les espoirs olympiques) se sentent concernés… J’ai l’impression d’entrer dans une famille extraordinaire. »

Turski se réjouit de se joindre à une famille sans conteste extraordinaire, mais également diverse.

Spencer O'Brien - Hood

Spencer O’Brien

Les 29 podiums obtenus par le Canada aux Championnats du monde proviennent de 11 disciplines. En comparaison, la Norvège occupe le 1er rang mondial avec une récolte de 34 médailles dans seulement 6 disciplines.
C’est une bonne nouvelle.

DE NOUVELLES ÉPREUVES PROMETTEUSES

En projetant les résultats récents sur le programme olympique de 2014, l’impressionnante variété est emballante, et pour différentes raisons. Cela démontre que le Canada a une chance réelle d’atteindre le podium dans différentes épreuves, et ce, dans beaucoup plus que la plupart des autres pays. Toutefois, si l’on considère particulièrement les épreuves qui en seront à leurs débuts olympiques à Sotchi 2014, les athlètes canadiens ont prouvé au cours de la dernière saison d’hiver qu’ils seront de sérieux concurrents aux Jeux d’hiver dont le programme est empreint de nouveautés.

Turski (de Montréal) a en effet dominé le podium dans des compétitions internationales d’envergure au cours des quatre dernières années. Elle a ajouté le statut de championne du monde à ses trois titres des X Games (de 2010 à 2012) et quatre titres des X Games d’hiver européens (de 2010 à 2013).

Photo : Alex Paradis

Mark McMorris

« Le chemin vers le sommet n’a été facile pour personne », a déclaré Turski. « Cependant, tous les athlètes (c’est-à-dire les autres athlètes olympiques potentiels) qui sont autour de moi sont très bons dans ce qu’ils font… Je suis reconnaissante d’être entourée de gens aussi merveilleux. »

Spencer O’Brien, de Courtenay en Colombie-Britannique, qui est peut-être l’une des surfeuses des neiges les plus accomplies au monde, a consolidé sa réputation en enlevant le titre mondial en plus de sa récolte de quatre médailles aux X Games. Elle est de plus en plus enthousiaste à l’idée de faire partie d’une équipe olympique vouée à l’excellence.

« Pour moi, la chance de rencontrer des gens qui entament le même parcours que moi est tout simplement inspirante », a comment O’Brien. « Je me sens beaucoup plus à l’aise en sachant qu’il y a beaucoup d’athlètes comme moi et qui essaient de réaliser les mêmes objectifs. »

Chez les hommes, la sensation du slopestyle en surf des neiges et favori des partisans internationaux Mark McMorris a ajouté une médaille d’argent remportée aux Championnats du monde à une pléthore de podiums des X Games à sa récolte, lui qui s’est fait connaître pour avoir repoussé les limites de l’innovation acrobatique.

L’APPUI DES COÉQUIPIERS

Malgré l’euphorie somme toute compréhensible entourant ces populaires sports d’action, les nouvelles épreuves par équipe en luge et en patinage artistique pourraient rendre les partisans canadiens fébriles à l’approche de Sotchi.

Photo : Mike Ridewood

Alex Gough

À la tête d’une équipe de lugeurs déterminés se trouve l’athlète de Calgary, Alex Gough, qui a remporté une médaille de bronze à l’épreuve individuelle aux Mondiaux au cours de l’année passée. Elle a également aidé son équipe constituée de Tristan Walker et de Justin Snith (doubles) ainsi que de Sam Edney à remporter une médaille d’argent dans la nouvelle épreuve de relais. Ces deux podiums remportés par les Canadiens font de cette formation le seul pays, en dehors des puissances traditionnelles comme l’Allemagne à avoir récolté plus d’une médaille sur la piste de luge.

« Ces gars sont tout pour moi », a confié Gough au sujet d’Edney, de Walker et de Snith. « Nous avons une occasion de concourir ensemble, alors que nous avons participé pendant presque toute notre vie à ce qui est traditionnellement un sport individuel. Cela nous a permis de renforcer nos liens et de développer un esprit de camaraderie. Avant de baisser ma visière, la dernière chose que je fais est de dire : “Allons-y les gars”; c’est une sensation formidable que nous partageons tous. »

Le patinage ne manque jamais de capter l’attention du monde entier lorsque les meilleurs athlètes se réunissent pour se mesurer les uns aux autres. L’équipe canadienne a non seulement bien accueilli cette attention aux Championnats du monde qui se sont tenus à London, en Ontario au cours de la saison passée, mais elle s’est également démarquée comme l’équipe à battre.

C’est une situation que Patrick Chan, triple champion du monde récemment couronné, connaît trop bien.

Photo : Greg Kolz

Patrick Chan

« Nous sommes venus avec une équipe jeune, et nous avons accompli quelque chose d’immense », a commenté Chan après les Mondiaux. « Nous avons hâte à l’épreuve par équipe à Sotchi, et nous pensons que nous nous sommes bien préparés. »

Les coéquipiers de Chan ont non seulement du potentiel, mais ils sont également sur une bonne lancée comme en témoignent les champions olympiques de 2010 en danse sur glace et médaillés d’argent aux Championnats du monde de cette année, Tessa Virtue et Scott Moir. Meagan Duhamel et Eric Radford ont également remporté un podium individuel aux Mondiaux avec une médaille de bronze en patinage en couple.

Forte de son succès dans les épreuves individuelles, l’équipe a décroché une médaille d’argent aux Mondiaux ainsi que le trophée mondial par équipes un peu plus tard cette année.

Le nombre d’épreuves aux Jeux d’hiver, qui était de 86 à Vancouver, a augmenté grâce à l’ajout de 12 nouvelles chances de podium réparties sur sept sports et 15 disciplines. Si l’on se fie aux résultats inscrits par les Canadiens aux Championnats du monde cette saison, il est clair que le Canada est prêt à fixer la barre olympique à un niveau auquel le reste du monde aspire encore.

By Ben Stevenson
Gestionnaire, Contenu

Gestionnaire de contenu pour Olympique.ca et fier défenseur du sport.

Identification Olympique

Sondage

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.