Stephanie Grauer

Biographie

Stephanie Grauer a représenté le Canada pour la première fois sur la scène internationale aux Championnats du monde junior de 2015, où elle a concouru au quatre de couple. Sa sortie suivante dans l’uniforme rouge et blanc est survenue aux Championnats du monde des moins de 23 ans en 2017, où elle a raflé l’or en tant que membre de l’équipage féminin du huit qui a établi un record du monde. 

Grauer a connu un été mémorable en 2018 quand l’équipage du huit a défendu avec succès sa médaille d’or aux Championnats du monde des moins de 23 ans. Elle a ensuite été sélectionnée au sein de l’équipe senior du huit pour les Championnats du monde de World Rowing disputés à Plovdiv, en Bulgarie. Après avoir affiché le temps le plus lent dans les vagues préliminaires, l’équipage canadien y est allé d’un incroyable retour en force, se qualifiant par l’entremise du repêchage et atteignant la deuxième plus haute marche du podium.

Grauer a participé à ses premières étapes de la Coupe du monde en 2019, d’abord avec l’équipage de quatre, puis elle a remporté une médaille de bronze avec le huit à Rotterdam. Un mois seulement avant les Championnats du monde de 2019, elle a toutefois subi une fracture déplacée à une côte. Elle croyait alors que sa chance de concourir pour une place aux Jeux olympiques pour représenter le Canada s’était évanouie. Pendant que le reste de l’équipe prenait un vol en direction de l’Europe, elle est restée à la maison pour s’entraîner et suivre son programme de réadaptation seule, puis elle est allée rejoindre ses compatriotes en Autriche cinq jours seulement avant le début des courses. Bien qu’elle n’était pas encore guérie, elle a pris sa place habituelle à titre de rameuse dans l’embarcation à quatre. Incapable de s’entraîner aussi souvent que d’habitude, l’équipe a fini deuxième en finale B des Mondiaux pour décrocher la dernière place olympique disponible dans l’épreuve à quatre. 

Malheureusement, sa blessure l’a gênée jusqu’au début de la nouvelle année. Après avoir tenté de recommencer à s’entraîner, elle a subi des radiographies qui ont permis de constater que la fracture ne guérissait pas et elle a reçu un diagnostic de fracture non-résolue en janvier 2020. Elle a subi une chirurgie pour qu’on puisse placer une plaque en titane sur la côte. 

Grauer a concouru dans les rangs universitaires à l’Université Stanford au sein de l’équipage du huit féminin, de 2016 à 2019. Elle a remporté le bronze à sa première saison et l’argent à sa deuxième campagne aux Championnats de la NCAA. Elle a pris la quatrième place à ses troisième et quatrième années. Grauer a été choisie au sein de la première équipe d’étoiles nationale universitaire américaine à chacune de ses trois dernières années à Stanford. 

À propos de Stephanie

Débuts : A commencé à pratiquer l’aviron à l’âge de 16 ans au sein du programme Ramer vers le podium… Fait partie du Club d’aviron de Burnaby Lake… N’avait ramé qu’en skiff jusqu’aux rangs universitaires, chavirant d’innombrables fois… Autres intérêts : A terminé ses études à l’Université Stanford avec une spécialisation en communications… Aime voyager, cuisiner, magasiner et les chiens… De tout et de rien : Son cousin Gordon Johnston est membre de l’équipe canadienne masculine de hockey sur gazon et il a participé aux Jeux de Rio 2016… Sa cousine Shanlee Johnston est membre de l’équipe canadienne féminine de hockey sur gazon… Son dicton favori : « La discipline, c’est choisir entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus »… 

Palmarès international

Championnats du monde de World Rowing : 2019 – 8e (Quatre de pointe sans barreur); 2018 – ARGENT (Huit de pointe avec barreur)

Championnats du monde U23 de World Rowing : 2018 - OR (Huit de pointe avec barreur); 2017 - OR (Huit de pointe avec barreur)

Championnats du monde juniors de World Rowing: 2015 – 6e (Quatre de couple)