Biographie :

Sandra Kirby est devenue Olympienne aux Jeux de Montréal 1976, là où elle a disputé le quatre de couple avec barreur au moment où les épreuves féminines d’aviron ont fait leur première apparition au programme olympique.

Après sa carrière d’athlète, elle a continué de s’impliquer dans le sport en tant qu’éducatrice, administratrice, entraîneure et activiste. Elle s’est consacrée à combattre le harcèlement et les abus sexuels, l’homophobie et la violence contre les enfants dans le sport.

Kirby a reçu son doctorat de l’Université de l’Alberta en 1986. Dix ans plus tard, elle a complété une recherche innovante en matière de harcèlement et d’abus sexuels chez les athlètes de haute performance – un des nombreux sujets auxquels elle a accordé son attention sur le plan académique. Elle a rédigé plus de 50 publications et elle est la co-auteure de 13 livres. Elle a travaillé avec le CIO, l’UNICEF ainsi que plusieurs autres organisations nationales et internationales pour rendre le sport plus sécuritaire pour les athlètes et elle défend depuis plusieurs années les valeurs de l’équité et de l’inclusion. Son travail a été reconnu quand elle a été intronisée au Panthéon des sports canadiens en tant que bâtisseuse en 2018.

En 2020, Kirby a été nommée Officière de l’Ordre du Canada.