Biographie :

Renata Fast a porté l’uniforme aux couleurs de l’unifolié pour la première fois en 2014. Elle était alors membre de l’équipe nationale de développement avec qui elle a aussi gagné la médaille d’or de la Coupe des nations en 2015. La même année, elle rejoignait l’équipe nationale féminine pour la Coupe des quatre nations où elle a remporté la médaille d’argent.

Après une deuxième médaille d’argent consécutive à la Coupe des quatre nations en 2016, elle a participé pour la première fois au Championnat mondial de l’IIHF en 2017, où elle a aidé le Canada à décrocher la médaille d’argent. Attaquante depuis le début de sa carrière, Renata est passée à la défense l’année précédant son entrée à l’université. Le changement a joué en sa faveur à l’université Clarkson où sa carrière a pris son envol. Après avoir atteint les quarts de finale de la NCAA lors de sa première année d’études en 2012-2013, elle a aidé l’équipe à remporter son premier championnat national en 2013-2014 et elle a été nommée dans l’équipe des demi-finales du tournoi.

Les joueuses de l’équipe qu’on ne donnait pourtant pas pour gagnante se sont unies dans sa conviction de travailler plus fort que ses adversaires. En 2015-2016, lors de sa quatrième année d’étude, elle était de retour en demi-finale du tournoi de la NCAA. Après la fin de ses études, elle a été sélectionnée au deuxième rang du repêchage par les Furies de Toronto dans la Ligue canadienne de hockey féminin où elle a été finaliste pour le titre de recrue de l’année de la ligue en 2016-2017. Elle avait alors accumulé le plus grand nombre de buts de toutes les défenseuses de Toronto.

À PyeongChang 2018, Renata Fast a remporté l’argent en hockey féminin.

À propos de Renata

Débuts : Elle joue au hockey depuis l’âge de huit ans. Dès l’année suivante, elle faisait de la compétition. Au-delà du hockey sur glace : En 2016, elle a obtenu son baccalauréat ès arts en information et analyse financière. Elle aime le yoga, la lecture, la pâtisserie et la randonnée. Son athlète préférée est l’ancienne joueuse de l’équipe nationale féminine Becky Kellar. Son équipe préférée de la LNH est les Penguin de Pittsburgh. Elle admire les athlètes olympiques canadiens de tous les sports depuis toujours. Sa devise est : si tes rêves ne t’inspirent pas de peur, c’est que tu ne rêves pas assez grand.