Biographie :

Lors de ses deuxièmes Jeux olympiques, en 2012 à Londres, Melissa Tancredi a été la deuxième meilleure buteuse du Canada (derrière Christine Sinclair) avec quatre buts. Après la médaille de bronze historique, elle a pris deux années sabbatiques de l’équipe nationale pour se consacrer à ses études en chiropratique. À son retour, elle a franchi la barre des 100 matchs en carrière dans l’uniforme du Canada en mai 2015, juste avant sa troisième Coupe du monde féminine de la FIFA.

Tôt en 2016, Melissa a marqué trois buts lors du tournoi de qualification olympique de la CONCACAF où le Canada a mis la main sur la médaille d’or et une place aux Jeux de Rio, où l’équipe a remporté la médaille de bronze. Elle était aussi membre de l’alignement qui a remporté la Coupe d’Algarve en 2016. La première compétition avec l’équipe nationale senior de Melissa remonte à 2004, et elle a réussi son premier but international lors des Jeux panaméricains de 2007 à Rio tandis que le Canada a décroché la médaille de bronze.

La carrière universitaire de Melissa à l’université de Notre Dame a culminé en 2004 lorsqu’elle a été choisie cocapitaine des Fighting Irish et que l’équipe a été sacrée championne nationale de la NCAA. La même année, elle a été nommée dans la première équipe d’étoiles pour la deuxième fois.

À propos de Melissa

Famille : Ses parents s’appellent Peter et Ann-Marie Tancredi. Elle a une sœur, Angela Tancredi. Débuts : Elle a commencé à jouer au soccer à l’âge de 4 ans. Au-delà du soccer : En 2005, elle a obtenu son baccalauréat ès arts en études préparatoires de médecine et en anthropologie. En 2014, elle a obtenu sa maîtrise en sciences du sport et réadaptation ainsi que son doctorat en chiropratique de l’université Logan. Elle a passé les examens de l’Ordre au Canada et aux États-Unis à l’été 2014. Elle aime la plongée sous-marine, la plongée en apnée, la planche à pagaie, le surf et le ski nautique. Elle appuie l’organisme Right to Play. On la surnomme Tanc.