Biographie :

Meaghan Mikkelson s’est jointe à l’équipe nationale féminine du Canada en 2007 après avoir joué avec l’équipe nationale des moins de 22 ans de 2003 à 2006. Depuis, elle a remporté deux médailles d’or olympiques (à Vancouver 2010 et Sotchi 2014), la médaille d’argent à PyeongChang 2018, et elle a participé à sept Championnats du monde de hockey féminin de l’IIHF : elle a remporté une médaille d’or en 2012, ainsi que six médailles d’argent.

À Sotchi 2014, elle a participé au match de médaille d’or et y a obtenu une mention d’aide pour le premier but malgré qu’elle se soit fracturé la main quatre jours plus tôt. Elle n’avait pas participé à la demi-finale, mais le personnel médical lui a gelé une partie de la main pour qu’elle prenne part à la finale.

Au Championnat du monde de 2011, elle a été nommée meilleure défenseure et s’est assuré une place au sein de l’équipe des étoiles des médias. Elle a aussi reçu cet honneur en 2013. Après Sotchi 2014, Meaghan a pris une saison de repos du hockey afin de fonder une famille avec son mari Scott, un ancien gardien de but professionnel. Leur fils Calder est né en septembre 2015 et il a été nommé à la suite d’un vote à l’échelle nationale sur Twitter. À son retour au Championnat du monde en 2016, elle a été l’une des meilleures marqueuses parmi les défenseures de l’équipe avec ses deux buts. Meaghan a réintégré l’équipe nationale à la fin de sa carrière collégiale avec les Badgers de l’université du Wisconsin, formation avec laquelle elle a remporté le titre de Championne nationale NCAA à deux reprises lors des saisons 2005-2006 et 2006-2007.

À sa dernière année universitaire, elle a été nommée au sein de l’équipe des étoiles américaines en plus d’être retenue parmi les dix finalistes du trophée Patty Kazmaier, remis à la meilleure hockeyeuse de la NCAA, après avoir été mutée de la position d’attaquante à celle de défenseure en début de saison. Lors de la saison 2011-2012, Meaghan a commencé à jouer avec l’Alberta (aujourd’hui l’Inferno de Calgary) dans la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF). Lors de la saison 2015-2016, elle a aidé son équipe à remporter la Coupe Clarkson. Elle a été nommée défenseure de l’année de la ligue l’année suivante.

À propos de Meaghan

Débuts : Elle commence à jouer au hockey à l’âge de 6 ans. Son père Bill a joué pour trois équipes de la LNH dans les années 1970 et son frère Brendan a remporté la Coupe Memorial avec les Giants de Vancouver. Elle a joué avec les garçons parce qu’il n’y avait pas de hockey féminin à St. Albert. Elle a déménagé à Calgary à l’âge de 17 ans afin de poursuivre sa carrière.

Au‑delà du hockey : Elle a étudié à l’université du Wisconsin de 2003 à 2007 grâce à une bourse sportive, et elle a joué pour les Badgers, une équipe de hockey de division I. Elle a obtenu son diplôme de l’école des affaires avec une moyenne de 3,4. Elle appuie Bon départ de Canadian Tire. Elle aime la lecture et le yoga. Son rêve olympique a pris forme à l’âge de 13 ans quand elle a vu l’équipe canadienne de hockey féminin participer aux Jeux de Nagano 1998. Cassie Campbell est son modèle pour son professionnalisme et ses aptitudes de joueuse et de leader. Sa citation favorite : « Travaille jusqu’à la certitude de n’avoir aucun regret. » – son père. Elle a joué de la flûte traversière au sein d’une fanfare.