Mandy Bujold

Biographie

Mandy Bujold rêve de Jeux olympiques depuis qu’elle a remporté son premier titre canadien junior en 2006. Ce résultat l’a motivée à être la meilleure et à faire partie de l’équipe nationale. L’année suivante, elle devenait championne canadienne senior dans la catégorie des 50 kg et remportait les Championnats continentaux américains féminins, la première de ses trois victoires à cette compétition. 

Mandy a fait ses débuts aux Championnats du monde féminins de l’AIBA en 2008. Depuis, elle a participé à tous ces Championnats du monde jusqu’en 2016 et elle y a obtenu son meilleur résultat en 2014 quand elle a terminé parmi les huit meilleures à la suite d’une défaite en quarts de finale contre la médaillée d’argent de la compétition, l’Anglaise Lisa Whiteside. 

Le fait saillant de la carrière de Mandy est la médaille d’or qu’elle a remportée aux Jeux panaméricains de 2011. C’était la première fois que la boxe féminine figurait au programme d’une compétition multisport. Mandy a remporté une autre médaille de compétition multisport en 2014 quand elle a décroché le bronze des Jeux du Commonwealth à Glasgow. Sacrée championne canadienne à 11 occasions, Mandy a défendu avec brio son titre panaméricain aux Jeux de Toronto en 2015, l’emportant en finale contre l’Américaine Marlen Esparza, première boxeuse mondiale et championne du monde de 2014, devenant ainsi la première femme à remporter deux médailles d’or en boxe aux Jeux panaméricains. 

Mandy s’est ensuite qualifiée pour ses premiers Jeux olympiques en remportant la médaille d’or du tournoi de qualification olympique des Amériques en mars 2016. À ses premiers Jeux olympiques à Rio en 2016, Bujold a accédé aux quarts de finale, subissant une défaite après avoir passé une nuit à l’hôpital, incommodée par une maladie. Elle avait perdu cinq livres de fluides au cours de la nuit et a dû être branchée par voie intraveineuse. 

Après avoir gagné une médaille d’argent aux Championnats continentaux de 2017, la prochaine grande victoire de Bujold a été la naissance de sa fille Kate Olympia en novembre 2018. Elle a repris la compétition en 2019, remportant une médaille d’argent ou Tournoi international des Balkans en février 2020 avant que toutes les compétitions soient interrompues en raison de la pandémie de COVID-19. 

Bujold se préparait à participer aux qualifications olympiques des Amériques pour les Jeux de Tokyo 2020, mais celles-ci ont été annulées pour la deuxième fois. Tout semblait indiquer qu’elle ne pourrait pas participer à ses deuxièmes Jeux olympiques. Elle ne figurait pas au classement mondial qui allait être utilisé pour allouer les places de quota olympiques puisqu’elle était en congé de maternité alors que les compétitions dont les résultats allaient être comptabilisés étaient disputées. Bujold a porté sa cause en appel auprès du Tribunal arbitral du sport, qui a tranché comme quoi toute décision prise à propos des qualifications olympiques de boxe devait comprendre un accommodement pour les femmes qui étaient enceintes ou juste après l’accouchement pendant la période de qualification. À ses deuxièmes Jeux olympiques, Bujold a été éliminée à la ronde des 32.

À propos de Mandy

Débuts : Elle a commencé à faire de la boxe à l’âge de 16 ans… Quand elle était jeune, il y avait un sac d’entraînement et deux paires de gants dans le sous-sol de la maison familiale. Elle se souvient avoir commencé à s’en servir dès l’âge de 10 ans… Son intérêt pour le sport est revenu quand son frère a commencé à faire de la boxe… Autres intérêts: A fréquenté l’Université de Waterloo… Elle aime le plein air, les voyages, la lecture et la cuisine … Elle a fondé l’événement caritatif de boxe Champions for Charity… De tout et de
rien : Son dicton favori : « Si tu peux le voir, tu peux le créer. Si tu peux le ressentir, tu peux le faire. Si tu peux l’imaginer, tu peux le réussir ». 

Faits saillants olympiques

Jeux Sport Épreuve Rang
Rio 2016Boxe51 kg - Femmes5

Palmarès international

Jeux olympiques : 2016 – 5e (51 kg)

Jeux panaméricains : 2015 – OR (51 kg); 2011 – OR (51 kg)

Championnats du monde de l’AIBA : 2016 – R3 élim. (51 kg); 2014 – 5e à égalité (51 kg); 2012 – R1 élim. (51 kg); 2010 – R1 élim. (51 kg); 2008 – R2 élim. (50 kg)

Jeux du Commonwealth : 2014 – BRONZE (51 kg)

Championnats panaméricains : 2017 – ARGENT (51 kg); 2014 – 6e (51 kg); 2013 – BRONZE (51 kg); 2012 – BRONZE (51 kg); 2010 – OR (51 kg); 2009 – ARGENT (51 kg); 2008 – OR (50 kg); 2007 – OR (50 kg)