Biographie :

La sprinteuse Kimberly Hyacinthe a représenté le Canada pour la première fois aux Championnats du monde jeunesse 2015 de l’IAAF aux épreuves de 100 m et 200 m. Elle a participé aux Universiades d’été à trois reprises et a remporté l’or au relais 4×400 m en 2009 et l’or au 200 m en 2013. Elle est ainsi devenue la première Canadienne à remporter une médaille d’or à des épreuves individuelles en athlétisme aux Jeux mondiaux universitaires. Après ses premiers Championnats du monde de l’IAAF en 2011, Kimberly a fait partie de l’équipe du relais 4×100 m aux Championnats du monde de 2013 où elle a établi un nouveau record canadien en courant en 42,99 secondes pour terminer au 6e rang. Puis, aux Championnats du monde de relais de l’IAAF en 2015, elle a aidé l’équipe à établir un nouveau record canadien de 42,85 secondes au relais 4×100 m et à qualifier le Canada pour Rio 2016. Ce même été, elle a fait partie de l’équipe qui a remporté le bronze du relais 4×100 m des Jeux panaméricains de 2015 à Toronto, et elle a été la Canadienne la mieux classée au 200 m avec une 6e position. Kimberly et son équipe se sont ensuite classées au 6e rang des Championnats du monde de l’IAAF de 2015, abaissant ainsi le record canadien à 42,60 secondes.

À propos de l’athlète…

Famille : Sa mère s’appelle Rochine Hyacinthe et son jeune frère, Djahleel. Débuts : Elle a commencé l’athlétisme à l’âge de 14 ans. Elle se servait d’abord de l’athlétisme et du cross-country comme entraînement pour le basketball. Après avoir remporté les championnats scolaires régionaux et provinciaux, elle a réalisé qu’elle était rapide et a décidé de poursuivre. Au-delà de l’athlétisme : Elle aime les voyages, les séries en rafale, la détente en famille, la lecture, les nouvelles recettes, les conférences dans les écoles pour encourager les jeunes à être actifs. Citation favorite : « Si tu ne réussis pas du premier coup, relève-toi et essaie de nouveau. » Elle rapporte aux membres de sa famille des porte-clés de chaque ville où elle se rend. On la surnomme Kimbo, Slice ou Kimi.