Biographie :

Kim Lamarre s’est remise de plusieurs blessures importantes au genou avant de se qualifier pour ses premiers Jeux olympiques d’hiver en 2014, et à cette toute première présentation aux Jeux de l’épreuve féminine de slopestyle, elle y a remporté la médaille de bronze en plus de partager le podium avec sa coéquipière Dara Howell. En 2009, elle a participé aux X Games d’hiver pour la première fois. Après une déchirure du ligament croisé antérieur (LCA), elle a repris la compétition en 2011 et a remporté la médaille de bronze aux X Games d’hiver en Europe. Elle a fini 4e lors des Championnats du monde de la FIS. Elle a fait partie de la toute première équipe nationale de ski slopestyle en 2011‑2012.

Cependant, des déchirures successives du LCA l’ont empêchée de skier pendant près de deux saisons, ce qui lui a coûté sa place au sein de l’équipe canadienne pour la saison 2013‑2014. Ne se laissant pas décourager d’avoir à financer elle-même son entraînement et ses déplacements, elle termine 2e au Dew Tour de Breckenridge en décembre 2013 et remporte le bronze des X Games à Aspen en janvier 2014. En avril 2015, Kim a terminé au 3e rang lors des finales de la tournée mondiale AFP (Association of Freeskiing Professionnals).

En 2017, aux Championnats du monde de la FIS, elle a subi une malheureuse blessure à l’entraînement, mais a tout de même décidé de participer à la compétition. Lorsqu’elle était petite, elle a été inspirée par sa grand-mère, Ginette Séguin, qui a participé à l’épreuve de ski alpin à Cortina d’Ampezzo 1956 et portait encore souvent ses vêtements des Jeux olympiques à la maison.

À propos de Kim:

Débuts : Elle a commencé à skier à l’âge de 2 ans et a appris à faire de la planche à neige à 7 ans après que sa mère a rapporté une planche de l’usine de snowboard où elle travaillait. Elle a réalisé que la pratique du ski libre dans les parcs à neige était possible après avoir regardé à 13 ans le film Propaganda et être tombée amoureuse du slopestyle. À l’adolescence, elle a été dirigée par le légendaire skieur JP Auclair. Au‑delà du ski acrobatique : Elle aime jardiner, cuisiner et danser. Elle a commencé à s’intéresser au poker pendant qu’elle se remettait de ses blessures au genou. Elle trouve ce jeu mentalement stimulant et divertissant. Elle passe beaucoup de temps à lire des livres et à regarder des vidéos offrant des trucs pour s’améliorer et souhaite devenir joueuse professionnelle. Citation préférée : « La nature prend son temps et s’accomplit. » Lao Tzu. Elle fait brûler de la sauge blanche dans sa chambre d’hôtel pour chasser l’énergie négative.