Biographie :

Kate Wright (Gillis) compte parmi les athlètes les plus chevronnées sur la scène internationale de l’histoire de l’équipe nationale féminine de hockey sur gazon, comme en témoignent ses quelque 215 matchs joués au niveau international senior. Le point le plus marquant de sa carrière remonte à 2015 à l’occasion des Jeux panaméricains ou elle a été capitaine de l’équipe. Elle a aussi fait partie de l’équipe canadienne qui a terminé en 4e place aux Jeux panaméricains de 2011 à Guadalajara, sans oublier de mentionner sa participation à trois Jeux du Commonwealth, en 2010, 2014 et 2018. Kate a entamé sa carrière sur le circuit collégial au Boston College, où elle a compté neuf buts en 39 matchs dès sa première année universitaire, ce qui lui a valu la nomination de recrue de l’année. Afin de se rapprocher de l’équipe canadienne, Kate a ensuite été mutée à l’Université de la Colombie-Britannique où elle a aidé les Thunderbirds à gagner leurs troisième et quatrième championnats consécutifs de SIC en 2013 et en 2014.

À PROPOS DE KATE

Débuts : Kate a commencé à jouer au hockey sur gazon à l’âge de 14 ans.. Sa mère l’a encouragée à essayer de se tailler une place au sein de l’équipe de neuvième année, mais elle a fini par être sélectionnée au sein de l’équipe de son école secondaire… Autres intérêts : Elle a étudié au Boston College en 2008-2009… Elle a reçu son diplôme de l’Université de la Colombie-Britannique en 2014… Elle aime jouer au hockey sur glace, aller à la plage, faire du skimboard et de la planche à neige, en plus de manger des tablettes de chocolat Choco Swing Milka… De tout et de rien : Son père Mioke GIllis est un ancien joueur et directeur général de la LNH… Sa mère Diane (née Coffey) est une ancienne spécialiste du saut en longueur au sein de l’équipe nationale d’athlétisme… Sa devise : « Ne lâchez jamais. » Elle a un collier porte-bonheur… Elle attache toujours sa chaussure gauche en premier…