Biographie :

Joanne Courtney était la deuxième joueuse de l’équipe dirigée par la capitaine Rachel Homan, qui a remporté l’or aux Championnats du monde de curling féminin 2017. L’équipe, qui était également composée d’Emma Miskew (troisième) et de Lisa Weagle (première), a décroché le premier titre mondial du Canada en curling féminin depuis 2008, mettant ainsi fin à la plus longue disette du pays. Elle est également devenue la première équipe invaincue aux Championnats du monde de curling féminin en 39 ans d’existence de l’événement grâce à une fiche parfaite de 13-0.

La saison 2016-2017 de Joanne a été doublement réussie. En effet, elle a également gagné le titre en double mixte avec Reid Carruthers en défaisant Rachel Homan et John Morris en finale. Le duo a par la suite décroché l’argent aux Championnats du monde en double mixte. Johanne s’est jointe à Rachel Homan, Emma Miskew et Lisa Weagle pour la saison 2014‑2015, et le quatuor a mis la main sur la médaille de bronze au Tournoi des Cœurs. L’année d’avant, elle avait lancé ses premières pierres au championnat national et remporté l’argent avec l’équipe de Val Sweeting en tant que troisième joueuse.

À propos de Joanne

Débuts : Joanne Courtney a commencé à jouer au curling à l’âge de 7 ans. À ses deux premières années de compétition, alors qu’elle avait 11 et 12 ans, elle était capitaine de son équipe, mais elle affirme qu’elle était très mauvaise. Elle a quitté cette équipe à 13 ans pour rejoindre une ligue récréative où elle est restée jusqu’à ce qu’une équipe la choisisse pour participer aux Jeux d’hiver de l’Alberta, et depuis lors, elle joue comme première ou deuxième joueuse. Elle a connu son premier succès sur la scène provinciale à l’âge de 15 ans. Au-delà du curling : Elle a obtenu un baccalauréat bilingue en sciences infirmières en 2011. Aujourd’hui, elle est infirmière autorisée des Services de santé de l’Alberta et travaille dans le domaine de la dialyse. Elle aime lire et faire de longues marches avec son chien. Joanne a dû changer son lancer après avoir rejoint Équipe Homan, ce qui était parfois difficile, car l’acquisition de cette nouvelle méthode ne s’est pas faite automatiquement. C’est en regardant l’équipe de Cheryl Bernard remporter les Essais canadiens en 2009 et la médaille d’argent à Vancouver 2010 qu’est né son rêve olympique. Elle voulait faire partie d’une équipe qui affiche cette même cohésion et ce même amour du jeu en concourant sur la plus grande scène mondiale. Sa devise : « Aujourd’hui, je ferai ce que les autres ne feront pas pour que demain je sois capable de faire ce que les autres ne peuvent pas faire ». Son modèle est le joueur Marcel Rocque, qui lui a par ailleurs prodigué des conseils au cours des 10 dernières années.