Biographie :

Depuis sa toute première compétition, où elle a vu un coéquipier se qualifier pour les Championnats du monde, Hilary Stellingwerff a hâte de voir jusqu’où elle pourra se rendre. Depuis, elle a participé à plusieurs Championnats canadiens et est montée sur le podium du 1500 m à huit reprises consécutives. Elle détient notamment des médailles d’or remportées en 2007 et 2008, cinq médailles d’argent remportées en 2005-2006, 2009, 2011-2012 et une médaille de bronze gagnée en 2010.

Après avoir donné naissance à son fils Theo en juin 2014, elle a repris la compétition en 2015, mais a dû mettre fin rapidement à sa saison en raison d’une fracture de stress au péroné gauche. En 2016, elle est remontée sur le podium national lorsqu’elle a terminé au 3e rang du 1500 m. Après avoir fait ses débuts aux Championnats du monde de l’IAAF en 2007, Hilary a participé à ses premiers Jeux olympiques en 2012. Elle a surmonté un empoisonnement alimentaire pour ensuite réaliser un record personnel à une épreuve de la Diamond League, à Rome, pour obtenir son billet olympique. À Londres, elle est passée en demi-finales du 1500 m.

À propos de Hilary

Famille : Ses parents se nomment Claire Letang et Mark Edmondson. Son frère cadet s’appelle Joseph Letang. Son mari, Trent Stellingwerff, est son entraîneur et physiologue sportif qui se spécialise dans la nutrition de performance. Son fils Theo est né en juin 2014. Débuts : Elle a commencé à courir à 10 ans et à faire de la compétition à 16 ans. Elle a eu des enseignants et des entraîneurs qui lui ont donné la confiance de poursuivre tandis que sa mère l’a toujours encouragée à tout essayer et à se fixer des objectifs. Au-delà de l’athlétisme : Elle aime être dehors, dans la nature, et courir dans la forêt et faire de la randonnée. Elle aime faire la cuisine et voyager. Elle a étudié le journalisme et les communications de masse à l’université du Wisconsin – Madison. Elle a étudié pour être enseignante à l’élémentaire à l’Université Western et travaille comme enseignante. Elle est entraîneure adjointe à l’Université de Victoria. C’est Haile Gebrselassie qui l’inspire de par son attitude positive et sa confiance en lui inébranlable, malgré les hauts et les bas. Devise favorite : Rêver grand!