Biographie :

Dustin Cook a pris le monde du ski alpin par surprise en février 2015 en remportant la médaille d’argent du super-G aux Championnats du monde de Beaver Creek au Colorado, son endroit préféré pour faire du ski. Il n’avait pas encore monté sur le podium de la Coupe du monde, mais une course presque parfaite lui a permis de s’approcher à 0,11 seconde du médaillé d’or, l’Autrichien Hannes Reichelt. Dustin a prouvé que son succès n’était pas un feu de paille en montant pour la première fois sur le podium de la Coupe du monde le mois suivant et en se classant au 3e rang du super-G de Kvitfjell. Neuf jours plus tard, il décrochait sa première victoire en Coupe du monde au super-G de Meribel.

Grâce à ces résultats, Dustin est devenu le huitième membre du club des Cowboys canadiens. Il n’a malheureusement pas été en mesure de poursuivre sur sa lancée en raison d’une chute à l’entraînement quelques jours à peine avant la première course de la saison 2015-16. Il s’est déchiré le ligament croisé antérieur et le ligament latéral interne du genou droit. Il est passé sous le bistouri en novembre et dès juin, il était de retour sur les pentes après plusieurs mois de rééducation. Dustin est revenu sur le circuit de la Coupe du monde à l’automne 2016, après une saison complète à l’écart de la compétition. En décembre, il réussissait une 6e place au super-G de Val Gardena. Dustin est actif sur le circuit de la Coupe du monde depuis l’automne 2010, et il a fait ses débuts aux Championnats du monde en 2013.

À PyeongChang 2018, Dustin Cook a terminé en 9e position à l’épreuve du super-G.

À propos de l’athlète

Débuts : Ses parents, instructeurs de ski, l’ont fait skier pour la première fois avant l’âge de 2 ans. Lors de sa première course, il a contourné la ligne d’arrivée au lieu de la franchir, comme c’est normal de le faire durant l’inspection. Au-delà du ski alpin : Il aime le vélo de montagne, jouer au frisbee et faire de la photographie aérienne par drone. Il soutient le Centre hospitalier de l’est de l’Ontario (CHEO). Il porte toujours la même combinaison à chaque course. On le surnomme Cookie, Dusty, iCook (parce que c’est vers lui que l’équipe se tourne en cas de problèmes informatiques). Il admire Bode Miller parce qu’il est resté fidèle à lui-même en refusant de se conformer aux normes du ski alpin. Citation préférée : « Donner moins que le meilleur de soi-même revient à saboter son talent. »