Biographie :

La première participation de Dave Duncan aux Jeux olympiques, à Vancouver 2010, a été de courte durée. Il a dû annuler sa participation en raison d’une blessure subie à la première journée d’entraînement des Jeux. Dave a obtenu une place au sein de l’Équipe olympique canadienne de 2010 en remportant la médaille de bronze de la Coupe du monde à Lake Placid à la fin janvier. Il a continué sur sa lancée en décrochant une médaille d’argent aux X Games d’hiver à Aspen comme membre du triplé canadien, élevant ainsi les attentes de l’équipe pour Vancouver 2010.

Mais deux jours avant de participer aux premières épreuves olympiques de ski cross, il s’est cassé la clavicule droite en chutant lorsque la pointe de son ski s’est accrochée à un élément du parcours pendant l’entraînement. S’apitoyant sur son sort, il se sentait mûr pour la retraite. C’est après avoir parlé à Rick Hansen qu’il a décidé de se tourner vers l’avenir. Il a commencé à penser à ce que sa carrière avait encore à lui offrir, y compris une participation à Sotchi 2014. En 2011‑2012, il a remporté sa deuxième médaille aux X Games en décrochant le bronze à Aspen. Il a également connu sa meilleure saison de Coupe du monde et a terminé au 6e rang du classement de ski cross grâce à deux podiums. Il a répété cet exploit en 2014 grâce à trois podiums, dont ses deux premières victoires en carrière à Innichen/San Candido (Italie), le tout sur deux journées successives. À PyeongChang 2018, Dave termine au huitième rang de l’épreuve de ski cross.

De 2012 à 2015, Dave a siégé à titre de représentant des skieurs à un groupe d’étude sur la sécurité des skieurs reconnu par la FIS qui a pour but d’éviter que d’autres accidents mortels prennent la vie de skieurs, comme ce fut le cas de son coéquipier et compagnon de chambre Nik Zoricic en mars 2012.

À propos de Dave

Débuts : Il fait du ski depuis qu’il a 3 ans. Après sa première journée sur les pentes, sa mère lui a acheté de l’équipement neuf, et il était tellement heureux qu’il a sauté sur le sofa et a chuté au plancher, ce qui lui a occasionné un bras cassé. Il a commencé à s’intéresser sérieusement au ski à 14 ans. Il a fait la transition du ski alpin au ski cross après avoir obtenu son diplôme universitaire, et il a été admis au sein de l’équipe inaugurale canadienne de ski cross. Au-delà du ski acrobatique : Au nombre de ses passe-temps favoris, on compte le vélo, la randonnée, le ski de fond, l’escalade de rochers et de glaciers ainsi que le kayak. Il aime aussi suivre la politique, améliorer ses connaissances dans le domaine de l’investissement et jouer au squash. En 2002, il a reçu une bourse pour skier à l’université d’Alaska à Anchorage, où il a été nommé étoile académique américaine à trois reprises. En 2006, il a obtenu son baccalauréat en science et technologie de l’aviation. Il travaille actuellement à l’obtention d’un diplôme en comptabilité. Il aimerait un jour faire carrière comme pilote d’hélicoptère. Jusqu’à Sotchi 2014, il agissait comme ambassadeur des Wounded Warriors Canada et a participé à des voyages de vélo à travers les champs de bataille en Europe, tels que la crête de Vimy et la plage Juno. Citation favorite : « Ce qui différencie l’ordinaire de l’extraordinaire, ce sont les petites choses. » – Dale Hunter. Son rêve olympique a pris naissance lorsqu’il a regardé Edi Podivinsky gagner le bronze en descente à Lillehammer 1994.