Biographie :

Andrea Seccafien pensait que sa carrière en course était terminée, en 2015, lorsqu’elle a subi une mystérieuse blessure au pied qui continuait de l’empêcher de courir. En mai 2016, Andrea a obtenu le chrono standard olympique à la course de 5000 m féminin à la Classique de course de mi‑fond Hoka One One, à Los Angeles. Coureuse à l’école secondaire, Andrea a accepté une offre de l’université Samford où le programme a été annulé peu de temps après son arrivée. En 2010, elle a transféré à l’Université de Guelph où, sous la direction de l’entraîneur Dave Scott-Thomas, elle a remporté la médaille d’or du 5000 m aux Championnats canadiens de 2013.

Une blessure au pied l’a tenue à l’écart de la saison 2015, puis, quand elle a été guérie, elle a choisi de tout changer : sa mécanique, sa diète, son entraînement et ses entraîneurs. En 2016, elle a parcouru la distance en 15 minutes, 17,81 secondes, pour ainsi battre le standard olympique de 15:20 et, par le fait même, son propre record. Seccafien a effectué ses débuts olympiques à Rio 2016, où elle a été la meilleure Canadienne au 5000 m.

À propos d’Andrea

Débuts : Elle a été initiée à ce sport par sa mère, Carmelina, qui courait de façon récréative. Elle a commencé à courir en 9e année, à l’école secondaire catholique Bishop Macdonell. C’était une façon pour elle de composer avec la mort de sa mère qui avait perdu son combat contre le cancer. Au-delà de l’athlétisme : Elle a fait de la danse et du soccer avant de s’intéresser davantage à la course. Elle a obtenu un diplôme du programme de développement international de l’Université de Guelph, où elle a étudié les sciences politiques et l’économie. Elle est rédactrice pigiste et blogueuse pigiste.