Biographie :

Après avoir été nommée substitut pour Sotchi 2014 et à sa grande tristesse, avoir manqué ce rendez-vous olympique, Andi Naude s’est juré qu’elle ferait tout pour être aux prochains Jeux d’hiver. Elle a participé à ses premiers Jeux à PyeongChang 2018 où elle a terminé deuxième et a été la meilleure Canadienne de la ronde de qualification. Dans la finale en trois parties, Andi a réalisé la meilleure marque de la deuxième descente, ce qui l’a fait passer à la super finale à six. Elle a toutefois été incapable de terminer sa descente finale, ce qui l’a laissée au 6e rang.

À sa première saison en Coupe du monde, en 2012‑2013, elle avait terminé au 14e rang du classement général en bosses et avait été nommée recrue de l’année de la Coupe du monde de la FIS. À sa première participation aux Championnats du monde de la FIS, en 2013, elle avait probablement connu un des moments les plus drôles de sa carrière lorsqu’elle a perdu son pantalon pendant la descente de qualification. Elle a depuis concouru aux Championnats du monde de 2015 et 2017. Andi a récolté son premier podium de Coupe du monde en janvier 2015 lorsqu’elle a terminé 3e à Lake Placid.

Presque un an plus tard, jour pour jour, elle a connu un de ses meilleurs moments en compétition lorsqu’elle a pris le 3e rang d’un balayage du podium par les Canadiennes à Calgary. Elle s’est jointe à Justine et Chloé Dufour-Lapointe pour un autre balayage du podium en janvier 2017, cette fois-ci, sur la deuxième marche à Val Saint‑Côme. Il s’agissait de l’un de ses quatre podiums de Coupe du monde récoltés en 2016‑2017, dont une 3e place à l’épreuve test de PyeongChang 2018. Tous ces podiums sont survenus après un début de saison difficile où elle a dû composer avec une commotion cérébrale légère et un coup de fouet cervical subis après une lourde chute en entraînement.

Elle se dit fière de faire partie des skieuses de bosses capables de réussir quelques-unes des figures les plus difficiles, notamment le back full. En décembre 2017, elle a terminé au 3e rang à deux arrêts consécutifs de la Coupe du monde et a ainsi porté à neuf son nombre de podiums sur le circuit en carrière.

À propos d’Andi

Débuts : Elle a commencé à skier à l’âge de 4 ans et à faire du ski de bosses à 11 ans, après qu’un voisin lui a suggéré de se joindre au club local. Au primaire, même si ce n’était qu’un loisir, elle avait écrit qu’elle souhaitait un jour participer aux Jeux olympiques. Au‑delà du ski acrobatique : En dehors de la saison de ski, elle aime faire du vélo de montagne, du vélo de route, de la randonnée et de l’escalade. Elle aime faire de la pâtisserie et jouer avec ses chats. Elle étudie à l’Université d’Athabasca à distance et aimerait devenir vétérinaire. Son souvenir olympique le plus cher est d’avoir regardé la finale de l’épreuve de bosses de Vancouver 2010 dans le sous-sol de son chalet, en compagnie de ses coéquipiers. Citation préférée : Ne me jugez pas par mes réussites, mais par le nombre de fois que je suis tombé et me suis relevé. – Nelson Mandela