Biographie :

Ali ten Hove a fait équipe avec Mariah Millen en 49er FX à l’été 2016. Ten Hove avait déjà fait des compétitions dans les catégories 420 et 470 avec Allie Surette, mais elles n’ont pas réussi à se qualifier pour Rio 2016. Devenue barreuse, ten Hove, a rapidement gravi les échelons avec Millen alors que le duo a terminé deuxième aux Championnats nord-américains en 2016 et 2017. C’est aussi en 2017 que le duo a remporté son premier titre canadien et terminé cinquième aux Championnats du monde juniors de FX 49er. 

Elles ont fait leur première apparition aux Championnats du monde de voile de l’ISAF en 2018, se qualifiant pour la flotte d’or et une place au sein de l’équipe nationale. L’un des faits saillants de 2019 a été une 15e place aux Championnats d’Europe, le meilleur résultat canadien de l’histoire. Elles ont ensuite pris le quatrième rang aux Jeux panaméricains de 2019 à Lima, décrochant une place olympique dans cette épreuve pour le Canada à Tokyo 2020. En février 2020, elles ont obtenu leur meilleur résultat en carrière aux Championnats du monde en prenant le 18e rang aux Mondiaux de la catégorie 49er FX en Australie.

À propos d’Ali

Débuts : A commencé à naviguer dans la classe Optimist à l’âge de huit ans au Kingston Yacht Club… A poursuivi la course, car elle était inspirée par le parcours olympique de son père… Autres intérêts : Elle a décroché un diplôme en génie mécanique de l’Université Queen’s en 2018… Elle aime la randonnée pédestre, la planche à neige, la guitare… Elle est une militante dévouée pour la place des femmes dans le sport… De tout et de rien : Son Père Martin ten Hove a participé aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984 dans la classe 470 et a gagné la médaille de bronze aux Jeux panaméricains de 1983…