OTTAWA (1er juillet 2019) – La Torontoise Marnie McBean, une des athlètes olympiques les plus décorées du Canada a été nommée chef de mission d’Équipe Canada pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020. Le Comité olympique canadien en a fait l’annonce lundi sur la Colline du Parlement à Ottawa dans le cadre des célébrations officielles de la fête du Canada.

En deux participations aux Jeux olympiques, elle a décroché quatre médailles, notamment trois d’or. À ce titre, elle est une de deux Canadiennes triples médaillées d’or aux Jeux olympiques d’été, l’autre étant sa partenaire, Kathleen Heddle avec qui elle a remporté l’épreuve du deux de pointe à Barcelone 1992 et du deux de couple à Atlanta 1996. Elles ont aussi gagné la médaille d’or avec le huit de pointe à Barcelone et la médaille de bronze de l’épreuve du quatre de couple à Atlanta.

McBean affirme ne pas encore être certaine de savoir comment elle a pu accomplir ce qu’elle a réalisé aux Jeux.

« Quand j’y repense, c’est incroyable d’avoir pu vivre autant de moments olympiques aussi formidables. C’est comme si je me demandais comment ‘quelqu’un comme moi’ avait réalisé cela.

« À mes premiers Jeux, je ne sais pas quel était notre plus important atout entre le volume d’entraînement et de préparation ou le fait que nous étions jeunes et naïves.

« Alors que Kathleen et moi nous préparions pour nos deuxièmes Jeux, les attentes de victoires à notre endroit ont menacé de voler toute la joie de l’événement, mais nous avons trouvé un moyen de se maintenir au sommet. Cependant, il est vrai qu’il n’est pas plus facile de gagner à nouveau. » 

Au cours de sa carrière en aviron où elle a représenté le Canada de 1987 à 2000, McBean a remporté 12 médailles olympiques et des Championnats du monde. 

Officière de l’Ordre du Canada, McBean a été intronisée au Temple de la renommée olympique du Canada en 1994 et au Panthéon des sports canadiens en 1997. De plus, elle a reçu la Médaille du service méritoire du gouverneur général, ainsi que la Médaille du jubilé de diamant de la Reine. En 2002, World Rowing lui a remis la médaille Thomas Keller en reconnaissance de sa carrière internationale exceptionnelle.

Présidente du Comité olympique canadien, athlète de quatre Jeux olympiques et médaillée d’argent en aviron, Tricia Smith s’est dite ravie pour cette autre ancienne athlète de Rowing Canada Aviron.

« J’ai eu le plaisir d’apprendre à connaître Marnie au fil des années et j’ai toujours été émerveillée par ses réalisations. Elle est une personne incroyable. Après avoir connu du succès en compétition, elle a été une source d’inspiration et une mentore pour de nombreux athlètes du Canada, les aidant à connaître du succès au-delà des terrains de jeu. Elle est une légende de notre sport et je sais qu’elle sera tout aussi exceptionnelle comme chef de mission! »

Les responsabilités de chef de mission d’Équipe Canada n’auront rien de neuf pour McBean. Depuis qu’une blessure au dos l’a forcée à la retraite de la compétition en 2000, elle a été active comme mentore d’athlètes et elle a défendu leurs intérêts.

« Quand la possibilité de monter sur le podium à Sydney a disparu avec cette blessure à mon dos, j’en ai appris davantage à propos de moi-même, de la bienveillance et des Jeux olympiques, au-delà de ce que j’aurais pu imaginer autrement, raconte McBean. C’est possiblement là que la porte s’est ouverte pour que je devienne mentore. »

McBean a récemment travaillé avec le Comité olympique canadien comme préparatrice et mentore d’athlètes olympiques. Son objectif était de préparer les athlètes sur le plan émotionnel et psychologique afin qu’ils offrent leur meilleure performance possible aux Jeux olympiques.

« Les Canadiens avaient l’habitude d’être inconfortables d’afficher leur confiance sur la scène internationale et cela était évident dans nos performances. C’était comme si nous écrivions nos objectifs avec une craie sur un tableau au lieu de les graver dans la pierre », affirme McBean.

« Sans être arrogants, les Canadiens ont maintenant le courage d’inscrire leur disposition et leurs ambitions dans le roc. Pour trouver ce courage, le message que je partage avec les athlètes élites, les écoliers et les gens d’affaires est qu’il n’y a pas de superhéros. Ce sont des gens ordinaires comme nous, comme vous, qui réalisent des choses extraordinaires. »

Si son attention sera portée sur la performance sur le terrain de jeu, McBean affirme qu’un de ses principaux objectifs sera de créer un environnement sécuritaire et accueillant pour que les membres d’Équipe Canada puissent parler ouvertement de leurs passions à l’extérieur du sport.

« C’est notre rôle comme équipe de mission de tout faire en notre pouvoir pour qu’au moment où leur compétition olympique démarre, les athlètes soient dans la meilleure des formes et non pas épuisés et tendus d’avoir tenté de surmonter des obstacles sociaux et culturels.

« Notre équipe offrira un endroit sécuritaire et ouvert pour l’expression personnelle et le dialogue. Nous nous rendons plus forts quand nous incluons tout le monde, que nous considérons toutes les perspectives et mesurons les observations critiques. »

Cinquante-six ans après avoir été hôte des Jeux olympiques pour la première fois, la ville de Tokyo accueillera le monde à nouveau du 24 juillet au 9 août 2020. Le programme olympique de Tokyo 2020 comprendra 33 sports et 339 épreuves menant à l’obtention de médailles. Plus de 11 000 athlètes et officiels en provenance de 206 nations sont attendus à ces Jeux.

-30- 

CONTACT POUR LES MÉDIAS

Josh Su, spécialiste des relations publiques
Comité olympique canadien
Cell. : 647-464-4060
Courriel : jsu@olympique.ca