Nous avons rassemblé les moments créatifs et divertissants d’entraînement des athlètes d’Équipe Canada dans une série d’articles #EntrainementsDuMardi. Découvrez-en d’autres sur une variété de sports ici..


1. Kelsey Mitchell

Est-ce que les athlètes sont compétitifs seulement en compétition? Bien sûr que non! Voici ce qu’il se produit lorsque l’entraîneur de Kelsey Mitchell lui demande de « pédaler doucement » :

Sortir s’entraîner au grand air, ça se prend bien lorsqu’on a comme arrière-plan les immenses montagnes de l’Alberta ! Mitchell, qui participera aux épreuves du sprint et du keirin à Tokyo 2020 en cyclisme sur piste, se remémore son camp d’entraînement de l’été dernier :

2. Hugo Barrette

Ouf! On a les cuisses qui brûlent juste à regarder cet extrait, et vous? Hugo Barrette fait partie de ceux qui seront aux Jeux de Tokyo 2020, sa deuxième expérience olympique. Le Québécois participera aux épreuves du sprint et du keirin.

3. Drew Mechielsen

Voici à quoi ressemble l’entraînement d’hiver pour les athlètes de BMX. L’équipe canadienne de Tokyo 2020 en BMX n’a pas encore été déterminée, mais d’ici là Mechielsen s’entraîne beau temps, mauvais temps dans l’espoir d’accéder à sa première expérience olympique.

4. Emily Batty

La neige n’est pas une excuse pour ne pas s’entraîner dehors, Emily Batty nous en donne la preuve ici! Une prochaine épreuve pour les Jeux d’hiver, peut-être? Batty a fait ses débuts olympiques à Londres 2012 et a frôlé le podium aux Jeux de Rio 2016. Elle a récolté de nombreuses médailles en Coupe du monde en 2018 et s’entraîne maintenant en vue de Tokyo 2020.

5. Léandre Bouchard

Même chose pour Léandre Bouchard ici, qui profite au maximum de la saison. Pas besoin de vélo, le cycliste de montagne s’est inventé un entraînement pour les jambes 100% québécois! Après avoir vécu sa première expérience olympique à Rio 2016, Bouchard se concentre à tout donner à l’entraînement dans les prochains mois.

6. Finn Iles

Quand ça a l’air facile mais on sait très bien que ce ne l’est pas 👇. Même si son épreuve ne se retrouve pas aux Jeux olympiques, Finn Iles est le champion du monde junior de 2016 en descente de vélo de montagne et est définitivement à surveiller de près. Il nous le montre très bien ici avec son agilité :

7. Sara Poidevin

Combiner travail et entraînement? C’est possible pour Sara Poidevin. Imaginez comment on serait en forme si on suivait l’exemple de télétravail de la cycliste sur route!

8. Jay Lamoureux

Faire avec les moyens du bord… Pourquoi pas? Jay Lamoureux, qui participera à l’épreuve de poursuite par équipes à Tokyo 2020, s’est montré très créatif pour s’entraîner en pleine pandémie. Il s’agira des premiers Jeux olympiques pour le cycliste sur piste qui a souvent aidé Équipe Canada à obtenir ses meilleurs résultats en poursuite par équipes, avec notamment plusieurs médailles aux Jeux panaméricains, Jeux du Commonwealth et en Coupe du monde dans les dernières années.

9. Georgia Simmerling

Est-ce bien réel? Cette sortie de vélo à 10 000 pieds au-dessus des nuages est à faire rêver! Georgia Simmerling donne le tout pour le tout à son camp d’entraînement à Maui. L’olympienne d’été et d’hiver (en ski cross) participera à la poursuite par équipes en cyclisme sur piste à Tokyo 2020.

10. Gaby Malenfant

Lorsque l’accès aux installations de BMX habituelles est restreint, on en construit! C’est ce qu’a fait le Québécois Gaby Malenfant l’été dernier.

Équipe Canada a déjà nommé les cyclistes sur route et sur piste qui participeront à Tokyo 2020. Les athlètes de BMX et de vélo de montagne seront déterminés prochainement.

À LIRE : Les cyclistes sur piste et sur route sont les premiers athlètes d’Équipe Canada à être nommés pour Tokyo 2020