Mes chères filles,

Papa doit encore partir en voyage.

Je dois aller en Floride. À Ottawa. À Montréal. En Pologne. Puis ce sera l’Allemagne, la Hongrie, le Brésil, le Japon. Ce ne sera pas très long, quelques semaines seulement, un mois, deux. Non, désolé, vous ne pouvez pas venir avec moi. Oui, je vais vous ramener quelque chose. Je dois aller ramer, je dois aller disputer des courses. Pourquoi?

Photo par: Thomas Skrlj

Parce que je m’entraîne pour les Jeux olympiques. Je dispute des courses pour le Canada, et je travaille le plus fort possible pour représenter notre pays aux Jeux olympiques de 2020, où je vais essayer de remporter une médaille. Vous n’êtes pas assez grandes pour comprendre ce que ça veut vraiment dire, mais un jour ce sera le cas, et j’espère que ceci vous aidera à comprendre.

Vous savez déjà que je pars ramer tous les jours, mais pas que je rame jusqu’à ce que je sois complètement exténué, jusqu’à ce que je sois à peine capable de tenir ma pagaie, jusqu’à ce que j’aie l’impression que je vais vomir. À vos yeux, je m’en vais simplement faire une randonnée amusante en canoë, et parce que vous voyez les choses de cette façon, je fais la même chose. Vous me rappelez que ce que je fais est amusant, que ça me donne de la joie, et que j’ai le privilège de pouvoir le faire.

Photo par: Thomas Skrlj

Vous m’encouragez en faisant le plus de bruit possible, mais vous êtes trop jeunes pour vraiment comprendre ce que ça signifie quand maman vous dit de crier « Allez, papa, allez! » Pour vous, l’aspect le plus excitant d’une régate, ce n’est pas de me voir disputer une course, c’est de pédaler sur votre vélo, de passer du temps avec les filles plus âgées du club de canoë ou de savourer une sucette glacée. Et c’est comme ça que ça devrait se passer. Continuez de vivre votre vie d’enfant le plus longtemps possible.

Les gens me demandent souvent comment je fais. Comment je peux m’entraîner à temps plein tout étant le parent de deux jeunes enfants. On me demande si je dors assez, ou s’il me reste encore assez d’énergie après avoir passé la journée à vous suivre. On me demande si mon entraînement en a souffert, ou si je suis capable de maintenir le même niveau de performance. Laissez-moi vous dire sans hésiter, vous m’avez rendu meilleur à tous les égards. Vous avez fait de moi un meilleur athlète et, plus important encore, vous avez fait de moi une meilleure personne.

Photo par: Thomas Skrlj

Je veux que vous sachiez que vous êtes ma force. Vous êtes mon inspiration, vous êtes le centre de mon univers, vous êtes tout pour moi. Chaque fois que je suis dans mon embarcation, vous êtes avec moi. Quand ça devient difficile, je pense à vous, et je passe au travers. Chaque entraînement, chaque course, chaque coup de pagaie, vous me poussez à continuer.

Je suis fort parce que mon amour pour vous est plus fort que tout obstacle qui se dresse devant moi.

Alors quand les gens me demandent comment je fais pour m’entraîner en vue des Jeux olympiques avec deux jeunes enfants, la réponse est simple. Je ne pourrais pas le faire sans vous.

Photo par: Thomas Skrlj

Donc, encore une fois, pourquoi j’essaie toujours de réaliser mon rêve après toutes ces années?

Je ne le fais pas pour que vous me voyiez gagner des courses, ou remporter des médailles. Je le fais parce que vous ne me verrez jamais abandonner. Vous me verrez donc travailler fort. Vous me verrez donc tenter de réaliser mon rêve. Je le fais pour que vous me voyiez tout donner peu importe les circonstances. Même si j’échoue, même si je perds, je veux que vous me voyiez batailler.

N’ayez jamais peur d’essayer quelque chose de difficile. N’écoutez jamais les gens qui vous disent que vous n’êtes pas capable de faire quelque chose. N’écoutez jamais les gens qui vous disent que vous être trop petite, ou trop grande, ou trop faible, ou trop jeune, ou trop vieille. Ces gens-là ont tort.

Photo par: Thomas Skrlj

Écoutez votre cœur; laissez-vous guider par ce que vous portez profondément en vous. Rêvez de grands rêves et faites tout ce qu’il est possible de faire pour les réaliser. Vous pouvez réaliser des choses remarquables et ce, peu importe quelle voie vous décidez de suivre. Si jamais vous avez un doute, c’est correct, souvenez-vous seulement que vous êtes fortes, vous êtes coriaces, vous pouvez continuer même quand c’est difficile, même quand ça semble fou de le faire. Peu importe ce qui arrivera, je crois en vous.

Avec ton mon amour,

Papa

Mark Oldershaw est triple olympien en sprint en canoë. Il a remporté la médaille de bronze au 1000 m C-1 à Londres en 2012. Il vit à Hamilton, en Ontario, avec son épouse Annamay, elle-même olympienne en natation, et leurs filles, Josephine et Margaret. En août 2019, il participera aux Championnats du monde de canoë-sprint ICF à Szeged, en Hongrie, où les premières places de qualification olympique pour Tokyo 2020 seront attribuées.