L’alignement officiel de la formation canadienne a été annoncé et la table est mise pour le coup d’envoi de la Coupe du monde féminine 2019 le 7 juin prochains chez nos cousins français.

Équipe Canada débutera le tournoi contre le Cameroun au quatrième jour d’action dans l’hexagone, le lundi 10 juin à 15h00 HE (12h00 HP).

Les attentes envers les Canadiennes sont assez grandes, puisque la formation s’est qualifiée en vertu de sa deuxième place au Championnat féminin de la Concacaf en octobre dernier.

Christine Sinclair rassemble l’équipe après que le Canada ait été défait 2-0 par la Grande-Bretagne en quarts de finale à la Coupe du monde FIFA, le 27 juin 2015.

Voici quelques faits intéressants sur le tournoi et les réponses à certaines des questions les plus fréquemment posées :

Quel est le calendrier d’Équipe Canada?

La Coupe du monde féminine de la FIFA débutera le vendredi 7 juin et se tiendra jusqu’au dimanche 7 juillet. Les 14 premiers jours comprendront un tournoi à la ronde au sein des groupes définis.

Les quarts de finale se dérouleront du 27 au 29 juin, les demi-finales débuteront du 2 au 3 juillet, le match pour la 3ème place se tiendra 6 juillet et l’ultime match pour l’or aura lieu le 7 juillet.

Le Canada évoluera au sein du groupe E lors de la phase de groupes et jouera selon l’horaire suivant :

10 juin – 15h00 HE / 12h00 HP c. Cameroun

15 juin – 15h00 HE / 12h00 HP c. Nouvelle-Zélande

20 juin – 12h00 HE / 9h00 HP c. Pays-Bas

La Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™, se déroule du match d’ouverture le 7 juin jusqu’à la finale le 7 juillet. Celle-ci marque la septième participation consécutive du Canada à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ depuis 1995. (Photo : Canada Soccer)

Comment puis-je regarder Équipe Canada à la Coupe du monde?

RDS est le diffuseur officiel du tournoi et diffuseront tous les matchs d’Équipe Canada en direct au Canada. Les détails ici.

Où est la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019?

Se tenant dans tout le pays, les responsabilités d’hospitalité seront réparties dans neuf grandes villes: Montpellier, Nice, Valenciennes, Paris, Lyon, Reims, Le Havre, Grenoble et Rennes.

Dans le tournoi à la ronde, le Canada fait partie du groupe E, qui se réunira à Montpellier, Grenoble et Reims. Toutes les demi-finales et le match pour la médaille d’or se joueront à Lyon, tandis que le match pour la médaille de bronze se jouera à Nice.

Ce sera la troisième fois que la France accueillera le monde entier pour une Coupe du monde. La première fois, c’était en 1938, la plus récente date de 1998 où les favoris locaux avaient remporté la Coupe. On s’en rappelle comme si c’était hier!

L’enthousiasme prévu de la part de la foule locale lors de la Coupe du Monde de cette année est attendu, car l’équipe hôte devrait poursuivre sur sa lancée après la victoire de la Coupe du monde masculine l’été dernier en Russie.

Qui fait partie de la formation canadienne de la Coupe du monde féminine 2019?

Gardiennes : Stephanie LabbéKailen SheridanSabrina D’Angelo

Attaquantes : Jordyn Huitema, Christine SinclairJanine Beckie, Adriana Leon, Jenna Hellstrom, Deanne RoseNichelle Prince

Défenseures centrales : Kadeisha BuchananShelina ZadorskyRebecca QuinnShannon Woeller

Défenseures latérales : Allysha Chapman, Jayde Riviere, Ashley Lawrence, Lindsay Agnew

Milieux de terrain : Julia Grosso, Desiree ScottSophie SchmidtGabrielle CarleJessie Fleming

Comptons-nous beaucoup d’expérience en Coupe du monde?

Équipe Canada a participé à sept éditions consécutives de la Coupe du Monde féminine de la FIFA (1995 à 2019). Sinclair participera pour la cinquième fois à la phase finale de la Coupe du Monde, battant ainsi le record national jusqu’alors détenu par Karina LeBlanc.

La vétérane d’Équipe Canada Schmidt fait sa quatrième apparition à la Coupe du Monde féminine de la FIFA tandis que Labbé et Scott en sont à leur troisième apparition.

Le Canada a une équipe jeune avec un total de 14 recrues : Sheridan, Quinn, Rivière, Carle, Grosso, Huitema, D’Angelo, Woeller, Zadorsky, Agnew, Hellstrom Beckie, Prince et Rose.

Grosso, Huitema et Riviere sont les plus jeunes, toutes deux âgées de 18 ans.

Quels records pourraient être battus?

Sinclair, meilleure pointeuse et buteuse de tous les temps au Canada, fera sa cinquième apparition à la Coupe du Monde Féminine.

La favorite des fans canadiens est également à quatre buts d’un nouveau record du monde pour le nombre de buts marqués. Le record actuel appartient à la joueuse américaine retraitée Abby Wambach, avec 184 buts.

Joignez-vous à la fête alors que Sinclair tentera d’écrire une nouvelle page d’histoire en portant le numéro chanceux 185.

La capitaine d’Équipe Canada, Christine Sinclair, en action lors de la première demie d’un match international amical de soccer féminin le 18 mai 2019, à Toronto. (LA PRESSE CANADIENNE/Cole Burston)

Janine Beckie participe à sa première Coupe du Monde Féminine après avoir été écartée de la formation canadienne il y a quatre ans. Faisant preuve de sa persévérance et de sa passion pour son sport, elle est devenue l’une des plus grandes menaces offensives du Canada et une joueuse à surveiller pendant le tournoi.

Y a-t-il des olympiennes dans l’équipe?

Équipe Canada a remporté deux médailles de bronze consécutives aux Jeux olympiques de Londres 2012 et de Rio 2016.

À Rio, l’équipe nationale canadienne de soccer féminin fut la première équipe olympique du Canada à remporter des médailles lors de Jeux olympiques d’été consécutifs.

Sinclair faisait non seulement partie des deux équipes médaillées de bronze, mais elle était en plus capitaine à chaque fois.

À LIRE : La médaille de bronze pour remonter le moral
À LIRE : Rio 2016 : Les Canadiennes décorées de bronze au soccer

Équipe Canada prend la pose après avoir remporté le bronze au tournoi olympique de soccer féminin contre le Brésil, le 19 août 2016, à Sao Paulo. (AP Photo/Nelson Antoine)

Où les joueuses évoluent-elles lorsqu’elles ne représentent pas le Canada?

Sur les 23 joueuses de l’équipe, toutes les athlètes jouent pour divers clubs de soccer autour du monde, notamment en Suède, en Grande-Bretagne, aux États-Unis et en France.

9 joueuses – National Women’s Soccer League (NWSL)

4 joueuses – National Collegiate Athletic Association (NCAA)

4 joueuses – Division 1 Féminine (France)

3 joueuses – Damallsvenskan (Suède)

2 joueuses – FA Women’s Super League (Grande-Bretagne)

Le Dash de Houston est la formation où se trouvent le plus de joueuses d’Équipe Canada, avec quatre athlètes.

Ashley Lawrence, à gauche, se bat pour la balle contre Barbara Latorre, du FC Barcelona, lors d’un match de demi-finale entre le FC Barcelona et le Paris Saint Germain à la Champions League féminine, à Barcelone, en Espagne, le 22 avril 2017. (AP Photo/Manu Fernandez)

Le Canada a-t-il bien performé lors des éditions précédentes de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA?

Après s’être qualifiées pour leur septième Coupe du Monde Féminine consécutive, les Canadiennes arrivent en France au 5e rang mondial. La première apparition du Canada à la Coupe du monde était en 1995 et, depuis, sa meilleure performance fut une quatrième place.

Aujourd’hui, Équipe Canada est d’optimiste d’offrir une forte performance à ce tournoi, étant donnée qu’elle est deux fois championne CONCACAF (1998 et 2010) et a terminé deuxième au tournoi de qualification CONCACAF de cette année, en octobre.

Les réservistes canadiennes célèbrent après que Christine Sinclair (12) ait marqué un but contre le Panama lors du tournoi de qualifications de la Coupe du monde féminine CONCACAF à Frisco, au Texas, le 14 octobre 2018. (AP Photo/Andy Jacobsohn)