Le championnat du monde féminin 2019 se déroule actuellement à Espoo, en Finlande.

Voici comment se débrouille le Canada:

À LIRE : Les Canadiennes remportent le bronze au Mondial de hockey

À LIRE : FAQ : Équipe Canada au Championnat du monde de hockey féminin

Match 4 : 9 avril, Canada 6 – 1 Finlande

Après un gain sur la Russie lundi, le Canada cherchait à poursuivre sur sa lancée face aux hôtes du Mondial féminin, les Finlandaises. Il y a deux ans, la Finlande avait battu le Canada lors du tournoi à la ronde. Disons que cette fois-ci, les Canadiennes étaient bien au fait du potentiel des Finlandaise.

Loren Gabel (36) du Canada célèbre après avoir marqué un but sous les yeux de la Finlandaise Isa Rahunen (2) lors de la ronde préliminaire du Championnat du monde de hockey féminin 2019 le 9 avril 2019 à Espoo, en Finlande. (Photo par Matt Zambonin / HHOF-IIHF Images)

Immédiatement après la fin d’une pénalité accordée à la Finlande, Renata Fast est entrée dans la zone où elle a passé la rondelle à Ann-Sophie Bettez. Loren Gabel a récupéré le tir manqué pour son deuxième but du tournoi. À six minutes de la fin, Rebecca Johnston a sauté sur une rondelle libre et n’a commis aucune erreur en mettant la rondelle dans le filet désert.

Un but dans cette rencontre n’était pas suffisant pour Gabel. Alors qu’il ne restait plus que quatre minutes dans la deuxième période, elle a signé un autre but, cette fois-ci dans le coin supérieur droit.

Gabel a ensuite effectué une passe à Brianne Jenner, qui a catapulté du revers la rondelle dans le but.

La Finlande s’inscrit au tableau en troisième période avec un tir rapide et haut qui a trompé Szabados. Mais le Canada a vite répondu avec l’offensive de Sarah Nurse et Erin Ambrose pour clore le match.

La recrue des championnats du monde, Gabel, a reçu le titre de joueuse du match.

Le Canada a terminé son tournoi à la ronde avec une victoire de 6-1, ce qui lui donne une fiche de 3-1. Le Canada affrontera maintenant l’Allemagne en quarts de finale le 11 avril.

Match 3 : 8 avril, Canada 5 – 1 Russie

Sarah Nurse, à gauche, et la marqueuse Natalie Spooner célèbrent leur but, le premier du match, lors du match Canada-Russie aux Championnats du monde de hockey féminin de l’IIHF à Espoo, en Finlande, le 8 avril 2019. (Photo Antti Aimo-Koivisto/Lehtikuva via AP)

Après leur défaite contre les États-Unis, les Canadiennes étaient prêtes à attaquer contre une autre de leurs grandes rivales : la Russie.

Natalie Spooner a été d’une grande aide à la victoire du Canada, comptant son 50e but en carrière en première période et en marquant deux autres par la suite pour compléter son tour du chapeau. Elle a aussi récolté une aide pour porter son total à 4 points.

Brianne Jenner a fait deux passes fructueuses, bonnes pour lui attribuer le deuxième rang des marqueuses canadiennes pour le match. Rebecca Johnston a aussi réussi à trouver le fond du filet.

Équipe Canada a dominé la Russie à l’attaque tout au long des 60 minutes de jeu. Au total, les Canadiennes ont tiré au but 45 fois, contre 8 pour les Russes. En deuxième période, ce ratio est de 18 pour 0.

Match 2: 6 avril, États-Unis 3 – 2 Canada

Nous savions que l’action serait au rendez-vous alors que les Canadiennes affrontaient leurs plus grande rivales, l’équipe des États-Unis. Les Américaines se sont imposées en première période en inscrivant le premier but. C’est ensuite Sarah Nurse, aidée de Brianne Jenner et Brigette Lacquette, qui a marqué le premier but du Canada en avantage numérique. Les États-Unis ont riposté dans les dernières minutes de la période en marquant une fois de plus.

Il a fallu moins de deux minutes à la deuxième période pour que le Canada recrée l’égalité, alors qu’en avantage numérique Brianne Jenner a marqué son 100e but au sein de l’équipe, aidée de Brigette Lacquette et Sarah Nurse. Les Américaines ont repris leur avance dix minutes plus tard en utilisant elles aussi l’avantage numérique pour atteindre le filet, et terminer cette deuxième période en tête.

Après 9 tirs mais aucun but de chacune des deuxéquipes en troisième période, les Américaines ont maintenu leur avance, ce qui leur a permis de remporter ce deuxième match des préliminaires du Mondial Féminin.

Match 1: 4 avril, Canada 6 – 0 Suisse

Le Canada a pris les devants dans son premier match du Championnat du monde avec un but de la recrue Loren Gabel survenu à mi-chemin de la première période avec l’aide de Brianne Jenner et de Jamie Bourbonnais, elle aussi une recrue du Mondial. Seulement 16 secondes plus tard, le Canada retrouvait le fond du filet. Cette fois, ce sont tous des olympiennes qui ont pris part au but: Natalie Spooner l’a compté, aidée de Sarah Nurse et Renata Fast.

La deuxième période s’est déroulée sans incident, aucune des deux équipes ne pouvant marquer. Cependant, le Canada a passé la majeure partie de la période à l’attaque avec ses 18 lancers contre deux pour la Suisse.

Le Canada a ouvert la troisième période avec un but controversé alors qu’Emily Clark a frappé la rondelle tout en étant poussée au-dessus de la gardienne de but de la Suisse. Natalie Spooner et Micah Zandee-Hart ont été créditées pour leurs aides.

Clark a inscrit son deuxième but de la troisième période en donnant un point à Jocelyne Larocque, qui a reçu la passe d’Erin Ambrose. Le cinquième but du match du Canada est gracieuseté de l’ancienne gagnante du prix Patty Kazmaier Memorial, Jamie Lee Rattray. Les buts de Rattray ont été assistés par Laura Fortino et Laura Stacey. Alors qu’il restait un peu moins de deux minutes à jouer, Blayre Turnbull a redirigé le puissant tir de Fortino pour un pointage final de 6-0.