Championne du monde en titre, l’équipe de curling féminine canadienne partait favorite au tournoi à la ronde de PyeongChang 2018. Elle a pourtant perdu son premier match contre la Corée du Sud avec une marque de 8 à 6.

La capitaine de l’équipe, Rachel Homan, jouait en compagnie de Lisa Weagle (première), Joanne Courtney (deuxième) et Emma Miskew (troisième) contre la coriace équipe coréenne (composée d’ailleurs de cinq dénommées Kim!).

Devant une foule partisane, l’équipe de la Corée du Sud a procuré le premier point du match. Après deux manches, c’était l’égalité avec 1 à 1, après un point du Canada. Cette égalité s’est maintenue au troisième bout, alors qu’aucun point n’a été compté.

L’équipe coréenne a pris les devants au quatrième bout avec un point, portant la marque 2 à 1 en faveur du pays hôte des Jeux. Quelques erreurs de la part de l’équipe de Homan a permis à la Corée de creuser l’écart à la manche suivante, menant 4 à 1 face au Canada.

L’équipe canadienne de Rachel Homan lors du match contre la Corée du Sud en tournoi à la ronde, aux Jeux olympiques de PyeongChang, le 15 février 2018. (Photo: COC/Stephen Hosier)

Au sixième bout, l’équipe canadienne a récolté ses premiers 2 points en une seule manche. Le score était alors de 4 à 3, toujours en faveur de la Corée du Sud. Après sept manches, le pointage s’est resserré avec 4 à 4. Au huitième bout, le Canada s’est retrouvé coincé dans la stratégie sud-coréenne, mais a réussi à s’en tirer avec seulement un point en faveur de la Corée du Sud.

La marque était de 5 à 3 au moment d’entamer le neuvième et avant-dernier bout. L’écart s’est formé encore davantage entre la Corée du Sud et le Canada, alors que le Canada a subi un vol de bout de 3 points, qui l’a fait tirer de l’arrière 8 à 4.

Les espoirs de victoire de la part de l’équipe féminine canadienne étaient donc bien minces au moment d’amorcer le dernier bout. Les deux points récoltés par le Canada au dixième bout sont une bien mince consolation pour l’équipe, puisque la marque finale de 8 à 6 signe la première défaite du Canada en curling féminin.

Équipe Homan en action lors du match du 14 février contre la Corée du Sud à PyeongChang 2018. (Photo: COC/Stephen Hosier)

Contrairement au curling masculin, on peut dénoter que les équipes de curling féminines sont de niveau relativement égal, ce qui brouille les pistes quant aux possibles candidats au podium. Étant championne du monde en titre, l’équipe canadienne menée par Homan part favorite aux Jeux de PyeongChang. Leur victoire aux Championnats du monde de curling féminin 2017 était d’ailleurs le premier titre mondial du Canada en curling féminin depuis 2008, ce qui a mis fin à la plus longue disette du pays.

La Canadienne Cheryl Bernard sourit durant une session d’entraînement de curling féminin à PyeongChang 2018. Lundi 12 février 2018. (AP Photo/Aaron Favila)

À LIRE: Curling: Saviez-vous que… ?

Autre fait intéressant: la substitut de l’équipe, Cheryl Bernard est âgée de 51 ans. Cela fait d’elle l’athlète la plus âgée à PyeongChang 2018, tous genres confondus. Elle a remporté l’argent à Vancouver 2010.

Au cours des Jeux de PyeongChang 2018, le Canada a montré sa dominance en curling, en remportant l’or en curling double mixte, et en voyant son équipe masculine remporter ses deux premiers matchs du tournoi à la ronde.

L’équipe féminine de curling tentera de remporter son deuxième match du tournoi à la ronde contre la Suède. Le match sera disputé le jeudi 15 février à 20h05, heure de Corée (ou 6h05, heure de l’Est). Du côté du curling masculin, le Canada sera à la recherche d’une troisième victoire alors qu’il affrontera la Norvège à la même date à 14h05, heure de Corée (ou 0h05, heure de l’Est). Dans les deux tournois, les quatre meilleures équipes se rendront en demi-finale.

Consultez l’horaire complet d’Équipe Canada à PyeongChang