Comme le dit le proverbe, toute bonne chose a une fin. C’était particulièrement vrai hier soir quand les Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver de 2016 à Lillehammer se sont terminés.

Tyler Tardi (CAN) à l’œuvre pendant le match pour la médaille de bronze de l’épreuve de double mixte au pavillon de curling de Lillehammer lors des Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver à Lillehammer en Norvège le 21 février 2016. Photo : Jon Buckle pour YIS/CIO. Image fournie par YIS/CIO.

Tyler Tardi (CAN) à l’œuvre pendant le match pour la médaille de bronze de l’épreuve de double mixte au pavillon de curling de Lillehammer lors des Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver à Lillehammer en Norvège le 21 février 2016. Photo : Jon Buckle pour YIS/CIO. Image fournie par YIS/CIO.

L’équipe canadienne a récolté sept médailles des Jeux olympiques de la jeunesse : quatre d’or, deux d’argent et deux de bronze. Bien plus qu’une série de podiums, les 10 derniers jours ont été particulièrement inspirants. Les 54 athlètes canadiens de l’équipe ont réalisé des records personnels, appris de belles leçons, découvert de nouveaux points de vue, vécu des expériences enrichissantes et forgé de nouvelles amitiés.

Médaillés canadiens

Or : 

Brooke Apshkrum, luge, simple femmes
Reece Howden, ski cross, hommes
Mary Fay, Karlee Burgess, Tyler Tardi et Sterling Middleton, curling mixte par équipes

Argent :

Ali Nullmeyer, ski alpin, slalom femmes
Équipe masculine de hockey sur glace

Bronze :

Reid Watts, luge, simple hommes
Marjorie Lajoie et Zachary Lagha, danse sur glace, épreuve de patinage artistique des Comités nationaux olympiques (CNO) mixte

« Les Jeux olympiques de la jeunesse sont une occasion exceptionnelle pour les jeunes de porter les couleurs de leur pays, très souvent pour la première fois, et de goûter à l’esprit olympique, a dit Lisa Patterson, entraîneure de ski de fond et coordonnatrice du sport de haute performance. Les Jeux olympiques de la jeunesse leur donnent un aperçu des possibilités qui s’offrent à eux sur la scène internationale s’ils travaillent fort pour atteindre leur but. Lorsque la poussière sera retombée, les athlètes se remémoreront davantage les amitiés, les nouvelles cultures et les moments spéciaux que leur performance. La plupart d’entre eux ont vécu des hauts et des bas cette semaine, et ces hauts et ces bas qui sont l’essence d’une carrière sportive les prépareront à la vie. »

Allan McShane CAN celebrates after scoring during the Ice Hockey men's final between Canada and USA at the Kristins Hall during the Winter Youth Olympic Games, Lillehammer, Norway, 21 February 2016. Photo: Jed Leicester for YIS/IOC Handout image supplied by YIS/IOC

Allan McShane (CAN) célèbre le but qu’il vient de marquer pendant la finale de hockey sur glace opposant les Canada et les États-Unis à l’aréna Kristins lors des Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver à Lillehammer, en Norvège, le 21 février 2016. Photo : Jed Leicester pour YIS/CIO. Image fournie par YIS/CIO.

« Assister à leurs remarquables performances et les écouter raconter comment ils ont découvert leur sport et ce qu’ils font tous les jours pour atteindre un tel niveau d’excellence à un si jeune âge m’a profondément inspirée, a ajouté la présidente du Comité olympique canadien et quadruple olympienne Tricia Smith. Ils ont participé aux compétitions avec cran, détermination et maturité. Le but des Jeux olympiques de la jeunesse est de leur donner les outils pour qu’ils deviennent de grands athlètes et des leaders dans leur communauté. Je suis impatiente de les voir continuer à évoluer à l’avenir, un avenir très prometteur. »

Cliquez ici pour faire un don aux olympiens de demain. Votre don aidera à leur fournir les ressources dont ils ont besoin pour soutenir leurs performances et réaliser leurs rêves olympiques.

Les Canadiens ont de quoi être fiers de ces athlètes de la prochaine génération. En poursuivant leur chemin vers les Jeux olympiques, nos jeunes athlètes réservent de belles surprises aux partisans de l’équipe canadienne. Ayez à l’œil ces jeunes aux Jeux de 2018 à PyeongChang, de 2022 à Beijing et au-delà.

Célébrez leurs succès et remémorez-vous les Jeux de 2016 à Lillehammer!

View this post on Instagram

All smiles 🤗 #Lillehammer2016

A post shared by Brooke Apshkrum (@burkdori) on