Photo manchette : Eugenie Bouchard 

Eugenie Bouchard et Milos Raonic ont tous deux triomphé, mercredi, pour avancer au troisième tour des Internationaux des États-Unis.

Eugenie Bouchard, of Canada, returns a shot against Alison Riske, of the United States, during the first round of the U.S. Open tennis tournament, Monday, Aug. 31, 2015, in New York. (AP Photo/Adam Hunger)

Eugenie Bouchard aux Internationaux des États-Unis à New York. (AP Photo/Adam Hunger)

Eugenie Bouchard a défait la Slovène Polona Hercog en trois manches 6-3, 6-7 (2) et 6-3.

« Cette victoire me donne beaucoup de confiance. Je suis très heureuse de gagner deux matchs d’affilée, ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé », a confié Bouchard qui était visiblement très fière de sa performance.

Il s’agissait d’un premier duel entre les deux adversaires.

La Québécoise, actuellement 25e au classement mondial, affrontera la Slovaque Dominika Cibulkova (50e), au troisième tour du tournoi.

Bouchard fera également son entrée en double, jeudi, avec sa partenaire russe Elena Vesnina. Elles affronteront le tandem formé de l’Américaine Madison Brengle et de l’Allemande Tatjana Maria.

Raonic c. Verdasco

Milos Raonic salue les spectateurs après sa victoire en première ronde des Internationaux des États-Unis le 31 août 2015, à New York. (AP Photo/Adam Hunger)

Plus tôt en journée, Milos Raonic a triomphé en quatre manches 6-2, 6-4, 6-7 (5) et 7-6 (1) face à l’Espagnol Fernando Verdasco.

Raonic s’est facilement emparé du premier set 6-2 avant d’avoir des ennuis en deuxième manche causés par des douleurs au dos. Tirant de l’arrière 3-4, le Canadien a dû demander un temps d’arrêt afin de recevoir un bref traitement sur le court. Il s’est finalement relevé pour s’emparer de la manche 6-4.

Visiblement incommodé par la douleur, les deux derniers sets ont été ardus. Raonic a dû à deux reprises recevoir des traitements de physiothérapie aux abords du terrain.

Milos Raonic, of Canada, returns a shot against Tim Smyczek, of the United States, during the first round of the U.S. Open tennis tournament, Monday, Aug. 31, 2015, in New York. (AP Photo/Adam Hunger)

Milos Raonic aux Internationaux des États-Unis à New York. (AP Photo/Adam Hunger)

Ces ennuis ont d’ailleurs semblé ragaillardir Verdasco qui s’est emparé de la troisième manche au bris d’égalité.

Une victoire au quatrième set devenait donc primordiale pour Raonic. Non sans difficulté, le Canadien est parvenu à enlever la manche au bris d’égalité.

LIRE | Bouchard et Raonic passent au deuxième tour, Pospisil s’incline

Le numéro dix mondial a tenu bon jusqu’à la fin pour se mériter la victoire. « Je pense que j’ai eu le dessus. Je suis heureux des occasions que j’ai été en mesure de créer et de mon jeu aujourd’hui », a confié le Canadien.

Pour suivre les résultats en direct

Il s’agissait d’une septième rencontre en carrière entre les deux joueurs. Le Canadien au puissant service a eu le dessus sur Verdasco à quatre reprises.

Au troisième tour, Raonic affrontera l’Espagnol Feliciano Lopez, actuellement 19e raquette mondiale.

Double : Nestor/Roger-Vasselin c. Guccione/Sa

nestorrog1

Daniel Nestor (au premier plan) et son partenaire français Édouard Roger-Vasselin en finale du double le 16 août 2015 lors de la Coupe Rogers à Montréal.

Daniel Nestor et son coéquipier français Édouard Roger-Vasselin ont réussi leur entrée sur les courts de New York. Le duo a défait l’Australien Chris Guccione et le Brésilien Andre Sa en deux manches 6-4, 6-4 au premier tour du tournoi.

Ils croiseront le fer avec le Français Jeremy Chardy et le Polonais Lukasz Kubot en deuxième ronde.

Lors de leur première collaboration, Nestor et son partenaire de jeu ont atteint la finale de la Coupe Rogers à Montréal à la mi-août.

Double : Pospisil/Sock c. Mayer/Sousa

Le tournoi de double du Canadien Vasek Pospisil et de l’Américain Jack Sock aura été de courte durée. Les deux complices se sont inclinés en première ronde 6-4, 6-7, 5-7 face à l’Argentin Leonardo Mayer et au Portugais Joao Sousa.

Pospisil a également subi l’élimination, lundi, en simple.

Le dernier Grand Chelem de la saison se poursuit jusqu’au 13 septembre.